RDC : l’armée nie être complice des ADF | Afrique | DW | 06.12.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

RDC : l’armée nie être complice des ADF

Le porte-parole de l'armée congolaise considère l'hypothèse d'une complicité "impossible". Un rapport de mai 2015 des Nations unies évoquait pourtant une " ample collusion » entre les FARDC et les ADF. 

Écouter l'audio 11:48

"Les ADF doivent certainement bénéficier de complicité" (Général Léon-Richard Kasonga)

En RDC, l’armée congolaise a déclaré jeudi (05.12) avoir retrouvé à Beni, dans l’est du pays, le corps d'un Casque bleu de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

Le décès est survenu lors d’opérations conjointes entre les forces armées congolaises et la Monusco pour neutraliser les rebelles ADF. 

Mais la question qui demeure est celle du manque de succès des FARDC, l’armée congolaise, face aux rebelles ougandais ADF.

Or, sur ce point, un rapport de mai 2015 des Nations unies évoque très clairement une « ample collusion » entre les FARDC et ADF. 

Interrogé sur ce point, le porte-parole de l’armée congolaise a toutefois qualifié l'hypothèse d’une complicité de "inimaginable et impossible". 

 

Cliquez sur l'image principale pour écouter le général Léon-Richard Kasonga.

Audios et vidéos sur le sujet