RCA : Patassé rejoint l′opposition | Afrique | DW | 17.02.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

RCA : Patassé rejoint l'opposition

L'ancien président centrafricain Ange-Félix Patassé, arrivé deuxième à la présidentielle, a décidé le retrait des candidats qui s'étaient présentés sous son parrainage aux élections législatives du 20 mars.

default

Ange Félix Patassé, président de 1993 à 2003

Mardi 15 février, le Collectif des Forces du Changement (CFC), coalition regroupant opposition et ex-rébellion, se retirait du second tour des législatives suite au rejet, par la cour constitutionnelle, de ses recours en annulation de la présidentielle. Maintenant, l'ancien président et candidat indépendant Ange-Félix Patassé rejoint lui aussi le boycott du prochain scrutin.

Selon son porte -parole, le retrait des candidats parrainés par son parti au second tour des législatives du 20 Mars vise à éviter de cautionner une "mascarade électorale" mais aussi, et surtout, une "dynastie clanique" à l'Assemblée Nationale.

Zentralafrikanische Republik Plakat von Präsident François Bozizé in Bangui

François Bozizé au pouvoir depuis 2003

Par ailleurs, Ange-Félix Patassé réfute désormais, dans un communiqué, la validité des résultats du premier tour des élections présidentielle et législatives. Ces résultats, selon lui, ne sont que le reflet de violations graves et répétées de la Constitution et du code électoral, ce qui, toujours selon lui, risque de compromettre la paix et l'unité nationale.

Pour rappel, la présidentielle avait été remportée au premier tour par le président sortant, François Bozizé, avec un plus de 64% des voix. La Centrafrique compte parmi les pays les plus pauvres de la planète à cause de son instabilité politique chronique.

Auteur : Hervé Gogoua
Edition : Philippe Pognan

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet