Radioactivité dans les aliments | International | DW | 21.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Radioactivité dans les aliments

Au Japon une partie du personnel qui se trouvait à proximité du réacteur 3 a été évacué. Par ailleurs des restrictions de vente pour le lait et les légumes ont été ordonnées.

A worker stocks tomatoes from Tochigi Prefecture at a market Sunday, March 20, 2011, in Tokyo. Japan announced the first signs that contamination from its tsunami-crippled nuclear complex have seeped into the food chain, saying that radiation levels in spinach harvested in Ibaraki Prefecture and milk from farms in Fukushima Prefecture near the facility exceeded government safety limits. (Foto:Gregory Bull/AP/dapd)

Un ouvrier fait des stocks de tomates à la préfecture de Togoschi par mesure de précaution.

Effectivement le gouvernement a "ordonné" à quatre préfectures du nord - est de suspendre la distribution de deux sortes de légumes. A Fukushima, les ventes de lait sont stoppées. Par ailleurs, des traces d'iode radioactive et de césium ont été trouvées samedi dans l'eau du robinet à Tokyo. Mais pour l'instant les niveaux ne représentent pas de danger pour la santé humaine. Les Japonais gardent leur calme qui depuis le début est impressionnant mais l'inquiétude est perceptible comme en témoigne cet ouvrier de Sendai, Monsieur Kawani au micro de Bernd Musch-Borowska :"Cette menace radioactive me rend nerveux. J'essaye d'être tout le temps informé. J'écoute en permanence la radio. Et quand je sors, je porte toujours un masque et essaye de ne pas respirer trop profondément."

Emanations toxiques

Chiyoko Kaizuka, 83-year old farmer, weeds her spinach field Sunday, March 20, 2011 in Moriya, Ibaragi Prefecture, Japan. Japan announced the first signs that contamination from its tsunami-crippled nuclear complex has seeped into the food chain, saying that radiation levels in spinach and milk from farms near the facility exceeded government safety limits. (AP Photo/Eugene Hoshiko

Les légumes verts commes les épinards sont désormais interdits à la consommation dans le nord est du Japon.

Les autorités craignent que les ouvriers qui se trouvent à proximité du réacteur 3 ne respirent des émanations toxiques. Car à l'intérieur la pression a considérablement augmenté. Il faudrait décompresser mais dans ce cas, de la radioactivité serait répandue dans l'air. Une radioactivité hautement toxique, issue du plutonium. Le personnel a donc été provisoirement évacué. De son côté l'ambassade américaine a déjá distribué préventivement des pastilles d'iode à son personnel. Pendant ce temps des techniciens essayent de rebrancher le courant et de faire tourner les systèmes de refroidissement dans le réacteur 2, qui fume à son tour...

Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Jean-Michel bos

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !