Qui pour présider l′Algérie ? | Afrique | DW | 12.12.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Qui pour présider l'Algérie ?

Des Algériens opposés à la tenue du scrutin sont sortis pour protester, défiant le dispositif sécuritaire. Le taux de participation est faible d'après les informations livrées dans l'après-midi par le Comité électoral.

Écouter l'audio 01:26

"Le manque de confiance empêche une élection parfaite"- Tarek Draoui

Le taux de participation à la présidentielle tournait autour de 20% d'après le comité électoral qui s'exprimait jeudi après-midi (12.12.). Des manifestants sont sortis pour protester contre la tenue du scrutin qu'ils considèrent comme un moyen de perpétuer le système en place.

Cinq candidats sont en lice. Après avoir introduit son bulletin dans l'urne, Ali Benflis du parti Talai el Houriat a dit espérer que "cette élection apporte du bien à l'Algérie et au peuple algérien".

Quant à Abdelmadjid Tebboune issu du FLN (parti de l'ex-président Bouteflika) mais qui se présente en indépendant, il a exorté ses compatriotes à "se lever comme un seul homme pour aller aux urnes et faire de cette élection une réussite qui rendra l'Algérie libre".

Ecoutez le compte-rendu de notre correspondant Tarek Draoui à Alger en cliquant sur l'image ci-dessus.

Audios et vidéos sur le sujet