Qu′est-il vraiment arrivé à l′Arctic Sea ? | NRS-Import | DW | 19.08.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

NRS-Import

Qu'est-il vraiment arrivé à l'Arctic Sea ?

L’épopée de l’Arctic Sea intéresse particulièrement les journaux allemands aujourd’hui . Ce cargo, disparu pendant trois semaines, et finalement retrouvé lundi par la marine russe au large du Cap Vert.

default

L'Arctic Sea transportait une cargaison de bois de la Finlande à l'Algérie lorsqu'il a disparu.

Selon Moscou, le navire avait été détourné par des pirates. Mais les circonstances de la disparition mystérieuse du cargo continuent d'intriguer la communauté internationale.


Frachter Arctic Sea

La Russie a arrêté mardi huit personnes soupçonnées d'avoir détourné le cargo.

Pour la Süddeutsche Zeitung, l'histoire semble incroyable : un cargo est capturé au large de la Suède par des hommes en canot pneumatique et détourné vers l'Afrique. Si ce que le ministre russe de la défense a raconté est vrai, alors c'est un véritable scandale et une honte pour les forces de sécurité européennes. Le fait que des pirates puissent naviguer dans la mer du Nord et dans la Manche avec un cargo de 98 mètres de long sans être inquiétés est un scénario qui fait peur.

La Russie est la première nation au monde à avoir envoyé des sous-marins pour retrouver un cargo capturé par des pirates, note de son côté la Frankfurter Rundschau. Une opération mise en doute par le journal. Les soi-disant recherches de l'Arctic Sea n'ont manifestement jamais eu lieu. Puis l'ambassadeur russe auprès de l'Otan, Dmitri Rogozine, explique gaiement que de fausses informations ont été divulguées de façon intentionnelle. C'est peut-être le style avec lequel Moscou gère les centrales nucléaires fissurées, les sous-marins coulés et les batailles perdues. Mais on peut se demander pourquoi l'Otan, l'Union Européenne et plusieurs démocraties européennes ont joué le jeu pendant plusieurs semaines.

Wahlen Afghanistan 2009

Les Afghans sont appelés aux urnes jeudi pour élire un nouveau président.

La Tageszeitung se penche quant à elle sur la situation en Afghanistan, à la veille de l'élection présidentielle. Pour le journal, les attentats perpétrés par les taliban sont le résultat de l'attitude laxiste, voire cynique, de l'Occident face au scrutin. Les préparatifs ont commencés trop tard, l'argent n'est pas arrivé à temps pour les membres de la Commission électorale, puis on a fermé les yeux sur les manipulations lors de l'enregistrement des électeurs et des candidats et sur le manque de sécurité dans les régions menacées par les taliban. Le résultat ne se fera pas longtemps attendre, estime le journal : un taux de participation très bas et des fraudes électorales massives feront en sorte que le nouveau président n'obtiendra pas la légitimation espérée. De plus, ces deux facteurs joueront certainement en faveur du président sortant Hamid Karzei, l'homme qui en sept ans de pouvoir, n'a même pas réussi à donner une lueur d'espoir au pays quant à son avenir.

  • Date 19.08.2009
  • Auteur Aude Gensbittel / Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JE97
  • Date 19.08.2009
  • Auteur Aude Gensbittel / Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JE97