Que va changer la mort du chef des FDLR en RDC ? | Afrique | DW | 19.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Que va changer la mort du chef des FDLR en RDC ?

Les autorités militaires ont confirmé la mort du chef des rebelles FDLR Sylvestre Mudacumura et de plusieurs de ses proches lieutenants.

Écouter l'audio 04:51

Cette mort "ne suffit pas à pacifier" l'est de la RDC... (Dr. Christoph Vogel)

Sylvestre Mudacumura aurait été tué lors d'une opération militaire conjointe conduite par les armées congolaises et rwandaises dans le Nord-Kivu, plus précisément dans le territoire de Rutshuru, selon le communiqué de l’armée congolaise. 

Selon le général Kosonga qui dirige en ce moment les opérations sur le terrain, "les opérations ont été menées de manière professionnelle et l’objectif a été atteint. L’effet final était la neutralisation définitive de Mudacumura et de ses lieutenants. Nous menons les opérations de manière souveraine chez nous parce que l’objectif est 'groupe armé zéro' sur l’ensemble de la partie orientale de notre pays".

"Il semait la terreur"

Sylvestre Mudacumura est un vétéran des Forces de libération du Rwanda (FDLR) qui opère dans le territoire de Rutshuru et de Lubero. Il avait conquis de larges étendues de territoire au Nord-Kivu dont une partie du Parc national de Virunga. La population, terrorisée par les attaques meurtrières des groupes rebelles, redoutait que les FDLR et les ADF, une autre formation qui regroupe des combattants ougandais, se coalisent pour combattre les forces armées de RDC. 

Sa neutralisation et celle de quelques-uns de ses proches lieutenants réjouissent les habitants de la région comme Noella Muliwavyo, présidente de la société civile au Nord-Kivu. Pour elle, "c’est une bonne nouvelle parce que pour nous, en tant que population du Nord-Kivu, nous sommes menacés par à la fois par les FDLR et les ADFDans ses actions, il (Sylvestre Mudacumura) s’accaparait les biens de la population et semait la terreur. Là où il s’installait, il y avait vraiment un manque d’autorité de l’Etat."


Selon la journaliste allemande Simone Schlindwein, Sylvestre Mudacumura portait sur lui au moment de sa mort une clé USB avec les archives cryptées des FDLR.  Son élimination est également un succès politique pour le nouveau président congolais Félix Tshisekedi qui a promis de pacifier l’est de la RDC.

Audios et vidéos sur le sujet