Quand les bactéries font de la résistance / Chasse aux idées reçues sur l′allaitement | Santé | DW | 13.08.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Quand les bactéries font de la résistance / Chasse aux idées reçues sur l'allaitement

Prendre des médicaments sans consulter un médecin c'est possible mais quand l'automédication s'étend sur la durée ou que la prise de médicaments est mal évaluée, elle peut vite devenir dangereuse. Reportage en Centrafrique // Allaitement maternel exclusif : quelques conseils pour les premiers contacts entre la mère, l'enfant et le sein se passe dans les meilleures conditions. 

Écouter l'audio 12:30

Tous les maux ne méritent pas une consultation médicale et souvent, il est légitime de vouloir gagner du temps en se soignant par soi-même. C’est le principe même de l’automédication. Sauf que lorsqu'elle n'est pas responsable, elle peut vite devenir dangeureuse. En Centrafrique, Médecins sans frontières, tire la sonnette d'alarme : certains patients, à force de prendre des antibiotiques sans consulter un médecin, finissent par développer des BMR, des bactéries multi-résistantes aux antibiotiques. Pour étudier ce phénomène inquiétant, l'organisation, qui gère un hôpital à Bangui a même développé une unité BMR. Jeff Murphy Barès, notre correspondant dans la capitale centrafricaine s'y est rendu. 

On reparle de l'allaitement maternel exclusif c'est-à-dire le fait de nourrir son bébé avec du lait maternel et rien d'autre dès les premiers instants de sa vie et au moins pendant ses 6 premiers mois. La semaine dernière, nous avons vu avec Augusta Bintou Traoré que l'allaitement exclusif et précoce n'était pas encore la norme au Burkina Faso. Pourtant il représente une quantité d'avantages tant pour la mère que pour l'enfant. Cette semaine, la sage-femme basée à Ouagadougou brise quelques idées reçues sur l'allaitement et vous dit tout ce qu'il faut savoir pour que cette étape cruciale après la naissance se déroule dans les meilleures conditions (2ème partie de l'interview)