Quand les abeilles encouragent la démocratie en Bavière | Vu d′Allemagne | DW | 14.02.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Quand les abeilles encouragent la démocratie en Bavière

La presse commente le succès d'une pétition citoyenne en Bavière en faveur de la protection des abeilles ainsi que la crise politique en Espagne après l'échec du vote du budget du gouvernement de Pedro Sánchez

Les appels à signer des pétitions sont légion sur les réseaux sociaux. Et parfois, ils ont des conséquences concrètes: en Bavière, une pétition réclamant un référendum sur la protection des abeilles a récolté plus d'un million de signatures, ce qui va obliger les autorités régionales à débattre de la question et, peut-être, à modifier sa législation en matière d'usage des pesticides. La presse allemande commente cet événement.

Un million pour la biodiversité - La pétition Sauvez les abeilles a remporté son pari

"Un million pour la biodiversité" - La pétition "Sauvez les abeilles" a remporté son pari

La Stuttgarter Zeitung trouve "encourageant" le succès de la mobilisation populaire. Un million de personnes ont élevé leur voix en faveur de la biodiversité et maintenant, le parlement régional va devoir étudier leurs propositions et il y aura peut-être même un référendum citoyen.

Qui peut encore parler de léthargie politique, qui peut affirmer qu'on ne peut "rien changer" ? se félicite le journal.

Comme toujours, lorsqu'il s'agit de sauver la "nature", il est surtout question de laisser aux humains un bout de terre sur laquelle et de laquelle ils peuvent vivre, analyse le Tagesspiegel. La colère des agriculteurs qui se sentent visés par cette pétition est donc d'autant plus incompréhensible.

Ils savent le mieux ce qui se passe lorsque les pollinisateurs manquent à l'appel, lorsque le cycle de la nature est déréglé et que les sols sont surexploités ou empoisonnés. La plupart des signataires de la pétition sont des clients des agriculteurs et non leurs ennemis, insiste le quotidien. 

Les pesticides sont la principale cause de la mort des abeilles et cela doit cesser, selon les nombreux signataires de la pétition

Les pesticides sont la principale cause de la mort des abeilles et cela doit cesser, selon les nombreux signataires de la pétition

Le référendum citoyen est le seul moyen d'amener la Bavière à un niveau culturel et écologique conforme au 21ème siècle, commente ironiquement die tageszeitung. Mais si ce mode de décision est efficace au niveau régional, son application au niveau fédéral comporterait des risques, prévient le journal.

Que ferait-on si le peuple allemand décidait à 51% de fermer les frontières ou de sortir de l'Union européenne? On voit avec le Brexit à quel point de telles décisions populaires sont difficiles à corriger après coup.

Attention, donc, aux référendums citoyens. Ils ne sont pas toujours au service des abeilles, conclut la taz.

L'Espagne se prépare à des élections anticipées

Pedro Sánchez a-t-il fait preuve d'amateurisme politique?

Pedro Sánchez a-t-il fait preuve d'amateurisme politique?

Élu il y a à peine neuf mois, Pedro Sánchez, le porteur d'espoir de la sociale-démocratie européenne, a échoué sur toute la ligne, déplore la Süddeutsche Zeitung. Après son élection, il avait passé son temps à l'étranger au lieu de consolider sa base d'électeurs.

Il aurait pu consacrer son énergie à nouer des alliances avec le centre afin d'avoir une majorité au parlement, mais il ne l'a pas fait. Selon le quotidien, Pedro Sánchez a fait preuve d'arrogance et d'amateurisme politique.

Conséquence: il va de nouveau y avoir des élections anticipées et une instabilité politique en Espagne.

Le procès des séparatistes catalans a démarré à Madrid

Le procès des séparatistes catalans a démarré à Madrid

Sánchez n'est pas le seul responsable de son échec, nuance la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Le conflit en Catalogne paralyse le pays. Le parlement a rejeté son budget le jour où commençait le procès des séparatistes.

Les partis catalans ont refusé de soutenir Sánchez alors que celui-ci avait fait un grand pas vers eux, comparé à ses prédécesseurs.

Des élections anticipées sont donc une bonne chose selon la FAZ car l'Espagne a besoin d'un gouvernement stable qui ne cède pas au chantage des petits partis régionaux.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !