Mondial 2022 (Q) : Trois sur trois pour la Mannschaft | Sport | DW | 09.09.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Mondial 2022 (Q) : Trois sur trois pour la Mannschaft

Face à l'Islande, l'Allemagne n'a pas fait dans le détail (victoire 4-0). Un bon départ pour le sélectionneur Hansi Flick, qui a apprécié la manière.

Joie des joueurs de la Mannschaft après le but de Serge Gnabry

Les joueurs de la Mannschaft célèbrent le but de Serge Gnabry

Victoire nette et sans bavure 4-0 pour la Mannschaft.

Rentrée directement dans son match , l'Allemagne a pu compter sur l'ouverture du score rapide de Serge Gnabry dès la 4ème minute de jeu. Antonio Rüdiger, Leroy Sané et enfin Timo Werner ont ensuite aggravé la marque.

L'Allemagne n'a pas seulement été efficace dans cette rencontre, elle a largement dominé les débats, avec plus de 72% de possession de balle et 19 tirs.

L'Allemagne version Flick impressionne

Cette victoire clôt en beauté une trêve internationale réussie pour son équipe. Trois matchs, trois victoires, 12 buts marqués et 0 encaissé : le nouvel homme fort de l'Allemagne ne pouvait pas espérer de meilleurs débuts.

"Nous voulions confirmer après le match contre l'Arménie. Nous créer un maximum d'occasions, marquer beaucoup de buts. Et c'est ce que l'équipe a très bien fait ce soir. Au terme de ces trois rencontres, on peut dire que nous sommes très contents de l'évolution. Nous savons qu'il y a quelques détails à améliorer, mais mon staff et moi sommes là pour ça. Nous avons eu peu de séances d'entraînement ensemble, mais malgré cela, l'équipe a parfaitement su interpréter nos idées de jeu", a déclaré Hansi Flick après la rencontre.

Après six journées, l'Allemagne est en tête de son groupe de qualifications avec 15 points.

>>> A lire aussi : Germany on course for World Cup after win in Iceland (ENG)

US Open : Zverev file en demi-finales

Trois sets seulement (7/6, 6/3, 6/4) auront suffi à Alexander Zverev pour battre le Sud-Africain Lloyd Harris, qui était l'une des surprises de ce tournoi. Depuis le début de cet US Open, la tête de série numéro 4 se montre extrêmement solide, notamment au service.

Dans cette rencontre, le joueur allemand a réalisé 20 aces et remporté 82% des points après son premier service.

En demi-finales, il faudra être au moins aussi bon, puisque c'est Novak Djokovic qui se dressera sur sa route. Le numéro un mondial s'est imposé face à l'Italien Matteo Berrettini en quatre sets (5-7, 6-2, 6-2, 6-3).

Dominer Djokovic comme à Tokyo 

Pour Alexander Zverev, la donne est simple : il faudra être aussi fort que lors de leur confrontation en demi-finales des JO pour l'emporter.

"Contre lui, vous devez faire le meilleur match possible. Vous devez être parfait. Sinon, vous ne gagnez pas. La plupart du temps, vous ne pouvez pas être parfait ; c'est pourquoi la plupart du temps, les gens perdent contre lui. Contre lui, vous devez faire le jeu vous-même. Vous devez être celui qui domine les points et vous devez le faire en faisant très peu de fautes directes", a assuré l'Allemand.