Protection des libertés individuelles et déménagement de Guantanamo | NRS-Import | DW | 16.12.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

NRS-Import

Protection des libertés individuelles et déménagement de Guantanamo

Aujourd'hui, c'est le transfert aux Etats-Unis de prisonniers de Guantanamo et une loi allemande sur la protection des données personnelles qui font la Une des journaux.

default

Comment allier protection des libertés individuelles et sécurité?

Les quotidiens allemands s'intéressent à l'examen, par la Cour constitutionnelle, d'un problème qui touche l'ensemble des consommateurs et internautes du pays : est-il légal que l'Etat conserve durant six mois les données téléphoniques et internautiques des particuliers ? Nombreux sont les citoyens qui mettent en doute le bien fondé de l'enregistrement de leurs données personnelles.

Bundesverfassungsgericht in Karlsruhe

La Cour constitutionnelle de Karlsruhe

C'est la tageszeitung qui est la plus combattive. Elle relève que près de 35 000 Allemands ont entamé des actions en justice pour rejeter ce qu'ils considèrent comme une « restriction de leurs libertés individuelles» - un record. La taz salue ce renouveau de l'engagement populaire, qui s'étend désormais à des groupes de population traditionnellement peu politisés, via notamment les pétitions sur internet.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung cite pour sa part le président de la Cour de Karlsruhe, pour qui les nombreuses plaintes enregistrées « posent la question fondamentale du rapport entre la liberté et la sécurité. » Il revient désormais à la Cour constitutionnelle de trancher sur le maintien ou non de règles prises début 2008 au nom de la lutte contre le terrorisme et sur la responsabilité du parlement et des dirigeants concernant la protection des citoyens.

Guantanamo Häftling Symbolbild

Autre thème qui agite les esprits médiatiques en Allemagne : le camp de Guantanamo. Die Welt revient sur la promesse qu'avait faite Barack Obama en prenant ses fonctions, de fermer ce camp de détention d'ici la fin de l'année. Plus facile à dire qu'à faire, étant donné que les états ne sont généralement pas enthousiastes à l'idée d'accueillir les anciens détenus soupçonnés de terrorisme sur leur territoire. Le président américain a donc décidé d'en transférer une centaine dans l'Illinois. A cela, pas d'alternative, il a fallu adapter l'idée à la réalité, écrit Die Welt qui estime que la mesure a même du bon, puisqu'elle permettra de créer de nouveaux emplois aux Etats-Unis.

Un mot, pour finir, de la Süddeutsche Zeitung qui relève que le déménagement de la prison ne règle en rien le problème Guantanamo : les 210 prisonniers sont toujours détenus sans chef d'inculpation, ils n'ont toujours pas accès aux tribunaux réguliers et leurs aveux ont parfois été extorqués sous la torture.

  • Date 16.12.2009
  • Auteur Auteur: Sandrine Blanchard / Rédaction: J-M. Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/L3ew
  • Date 16.12.2009
  • Auteur Auteur: Sandrine Blanchard / Rédaction: J-M. Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/L3ew