Présidentielle en Tunisie : place au second tour | Afrique | DW | 11.10.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Présidentielle en Tunisie : place au second tour

Ce dimanche 13 octobre, les électeurs auront le choix entre l'homme d’affaires Nabil Karoui et le juriste Kais Saied.

Écouter l'audio 05:29

"Le scrutin de dimanche sera serré" (Leyla Dakhli)

Ce dimanche 13 octobre, les sept millions d'électeurs vont retourner  urnes pour la troisième fois en un mois pour  élire celui qui va présider aux destinées de leur pays.

Lors du premier tour le 15 septembre, les électeurs ont sanctionné les acteurs de la vie politique nationale au profit de deux  novices : Kais Saied, 61 ans qui a obtenu 18, 4% des voix et Nabil Karoui, 56 ans qui a récolté 15,6% des voix. Détenu depuis le 23 août, soit dix jours avant le début de la campagne pour le premier tour, celui-ci a finalement été libéré cette semaine le mercredi 9 octobre. "Le mandat de dépôt contre Nabil Karoui est annulé, mais l'enquête se poursuit", a déclaré un de ses avocats, Me Nazih Souei.

Sa libération a semblé  éclipser la confirmation officielle de la victoire aux élections législatives du 6 octobre du parti d'inspiration islamiste Ennahda arrivé en tête avec 52 sièges sur 217, devant le parti de Nabil Karoui, Qalb Tounes, qui a obtenu 38 sièges.

Selon Leyla Dakhli, chargée de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et au Centre Marc Bloch de Berlin,  Kais Saied et Nabil Karoui ont deux profils très différents.

Pour écouter son interview, cliquez sur la photo principale

Audios et vidéos sur le sujet