Présidentielle en Mauritanie : résultats contestés par l′opposition | Accueil | DW | 24.06.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Accueil

Présidentielle en Mauritanie : résultats contestés par l'opposition

La CENI a rendu public les résultats provisoires du premier tour de la présidentielle. Mohamed Ould Ghazouani est donné vainqueur avec 52% des voix. Les candidats de l’opposition dénoncent un "coup d’Etat électoral".

Écouter l'audio 01:31

"Nous rejetons les résultats de ce scrutin'" (Sidi Mohamed Ould Boubacar, candidat à la présidentielle)

Biram Dah Abeid, militant antiesclavagiste, arrive en deuxième position avec 18%. Il est suivi de près par Sidi Mohamed Ould Boubacar, candidat du parti Islamiste modéré, avec 17%. Kane Hamidou Baba de la coalition vivre ensemble, occupe la quatrième place avec 08%. Mohamed Ould Maouloud de la coalition vivre ensemble est cinquième avec un peu plus de 02%. Enfin, El Mouteji El Wafi ferme la marche avec moins de 01%. Le taux de participation est de 62%.

Au lendemain du vote, Mohamed Ould Ghazouani, accompagné de son désormais prédécesseur, Mohamed Ould Abdel Aziz, se proclame vainqueur au premier tour avant même la fin du  dépouillement.  La CENI a donc confirmé la victoire de Ould Ghazouani.

Les candidats de l’opposition dénoncent de nombreux cas de fraudes et demandent aux citoyens de résister. "Nous rejetons les résultats de ce scrutin et nous considérons qu’ils n’expriment nullement la volonté du peuple mauritanien"  déclare Sidi Mohamed Ould Boubacar.

Biram Dah Ould Anbeid, lui,  demande au peuple  résister, dans les limites de la loi face à un énième coup d’Etat. Au moment où les candidats s’exprimaient, de jeunes manifestants  brulaient des pneus et érigeaient des barrages sur certaines routes de la périphérie de Nouakchott. Ils ont énergiquement été dispersés par la police. Des commerces ont été fermés.  Le calme est revenu en fin d’après-midi.

Depuis 40 ans excepté la parenthèse sidi Ould Cheikh Abdellahi,  la Mauritanie est dirigée par un militaire en exercice ou à la retraite.  Avec l’élection de Ghazouani, ancien général, cette tradition  continue.

Audios et vidéos sur le sujet