Présente à la prestation de serment, la Cenco fait allégeance à Félix Tshisekedi | Afrique | DW | 25.01.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Présente à la prestation de serment, la Cenco fait allégeance à Félix Tshisekedi

Dans une interview exclusive qu'il a accordée à la DW, le deuxième adjoint au secrétaire général de la Cenco explique toutefois, pourquoi les plus hautes autorités de l'Eglise catholique n'étaient pas à l'investiture.

Écouter l'audio 04:52

Abbé Georges Kalenga : "La Cenco reconnaît aussi bien Monsieur Félix Tshisekedi comme président de la République"

Les confessions religieuses ont été représentées à la cérémonie de prestation de serment qui s'est déroulée au palais de la Nation ce jeudi (25 janvier). La présence de la Cenco était très attendue. La Conférence des évêques catholiques du Congo qui a assuré la médiation en vue de l'Accord dit de la Saint Sylvestre s'est fait finalement représenter mais pas au niveau le plus élevé.

La veille, l'archevêque de Kinshasa, Monseigneur Fridolin Ambongo avait brandi la menace d'un boycott. L'Eglise a en effet émis des doutes sur la victoire attribuée au candidat de la coalition "Cach".

C'est donc finalement l'Abbé Georges Kalenga qui a assisté à la cérémonie de prestation de serment.

Dans l'interview exclusive qu'il a accordée à la DW, le deuxième adjoint au secrétaire général de la Cenco explique pourquoi les plus hautes autorités de l'Eglise catholique en RDC n'avaient pas fait le déplacement du palais de la Nation.

D'après lui en effet, c'est parce qu'il était empêché par une activité dans son diocèse de Kisangani, que Monseigneur Fridolin Ambongo n'avait pas pu assister à la prestation de serment de Félix Tshisekedi. "Ce n'est pas qu'il n'a pas voulu participer", précise l'Abbé Georges Kalenga.

Retrouvez l'interview en cliquant sur l'image principale de cet article !

 

Audios et vidéos sur le sujet