Près de 300.000 déplacés internes au Burkina Faso | Afrique | DW | 11.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Près de 300.000 déplacés internes au Burkina Faso

Les violences liées au terrorisme ont provoqué le déplacement de près de 300.000 Burkinabè, selon l'ONU. Interview avec l'OCHA sur les besoins de ces déplacés internes.

Écouter l'audio 02:00

"Les violences aggravent l'insécurité alimentaire" (Kristen Knutson, OCHA Burkina Faso)

Selon les organisations humaniatires, 500.000 autres auraient été privées de soins en raison des attaques des groupes djihadistes. Pour Kristen Knutson, cheffe de bureau de l'Agence de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Burkina Faso, les violences qui frappent le pays aggravent l'insécurité alimentaire.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter Kristen Knutson. 

Suite aux attaques dans le Centre-Nord, les 8 et 9 septembre, la délégation de l'Union européenne fait savoir dans un communiqué en date du 11 septembre qu'elle "exprime ses condoléances aux familles des victimes et témoigne sa solidarité au peuple Burkinabè, une nouvelle fois endeuillé par des attaques touchant des civils - en l'occurrence des personnels acheminant des convois humanitaires - et encore une fois, des forces de défense et de sécurité".

Liens

Audios et vidéos sur le sujet