Poutine au Kremlin : c′est reparti pour un tour ! | International | DW | 07.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Poutine au Kremlin : c'est reparti pour un tour !

Quatre ans après avoir quitté le Kremlin, Vladimir Poutine a prêté serment ce lundi. Malgré une vive contestation, l’ancien Premier ministre redevient pour la troisième fois le Président de la Russie.

« Je jure, en tant que Président de la Fédération de Russie, de respecter les droits et libertés du peuple et du citoyen » , a déclaré Vladimir Poutine agé de 59 ans, lors d'une cérémonie au Kremlin. La main droite sur la Constitution il a prêté serment devant un parterre de 3 000 invités. L'hymne russe a ensuite retenti au coeur d'une cérémonie des plus pompeuse.

Elu début mars avec plus de 63% des voix au terme d'une élection dont la régularité a été contestée par l'opposition et par les pays occidentaux, Vladimir Poutine a déjà exercé deux mandats de quatre ans entre 2000 et 2008.

epa03208270 Liberal opposition leaders former prime minister Mikhail Kasyanov (2-L), world chess champion Garry Kasparov (3-L), blogger and lawyer Alexei Navalny (C) head a column 'Russia without Putin!' during so-called 'million people march' against upcoming inauguration of Vladimir Putin in Moscow, Russia, 06 May 2012. People protest against what they call unfair elections and expected political ruling of Vladimir Putin. Putin, Russia's most powerful politician who won a thumping 63.6 per cent victory in a March 4 poll is the first person ever to have been elected to three terms as the leader of the world's largest nation, albeit not consecutively. EPA/SERGEI CHIRIKOV

Les opposants dans les rues de Moscou dimanche

Vague de contestation

L'homme fort de Russie ne semble préparer aucune concession à ses détracteurs qui, pour la première fois, ont réussi cet hiver à mobiliser les foules contre lui. Cette puissante vague de contestation avait alors rassemblé plus de 100 000 Moscovites.

Dimanche, plus de 400 personnes ont été interpellées lorsque la police a dispersé sans ménagement un nouveau rassemblement de l'opposition. Les heurts ont fait plusieurs dizaines de blessés.

Si Vladimir Poutine a sorti le pays de l'ornière postsoviétique, grâce à la manne pétrolière, la recette a souvent été la même : l'intransigeance allant parfois jusqu'à la férocité. Le président russe qui entame un nouveau mandat de 6 ans a promis ce lundi à ses compatriotes de « renforcer la démocratie » en Russie. Difficile à croire pour l'opposition qui s'en remet à une citation très prisée de l'homme fort: « les bases du régime ne changeront pas » .

Auteur : Isaac Dosso avec AFP, Reuters, dpa
Edition : Cécile Leclerc

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !