Pour ou contre l′artemisia pour lutter contre le paludisme? | Afrique | DW | 25.04.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Pour ou contre l'artemisia pour lutter contre le paludisme?

Le 25 avril est dédiée à la lutte contre le paludisme dans le monde. L'occasion de reparler d'une plante controversée, l'artemisia.

Écouter l'audio 01:55

Artemisia, encore quelques inquiétudes

Selon le dernier rapport de l'Organisation mondiale de la santé, aucun progrès significatif n'a été accompli en matière de réduction des cas de paludismeces quatre dernières années.

Pour lutter contre la maladie, des méthodes conventionnelles sont promues mais il existe également d'autres alternatives comme celles à base d'artemisia. Cette plante crée toutefois la controverse au sein de la communauté scientifique pour son utilisation dans la prévention et le traitement du paludisme. 

Absinth, Echter Wermut (picture-alliance/blickwinkel/A. Jagel)

L'absinthe est de la même famille que l'artemisia

Infusion médicinale

Administrée sous forme d’infusion, l’artemisia agit grâce au principe actif qu’elle contient, à savoir l’artemisinine, une molécule bien connue des scientifiques qui intervient dans la lutte contre le paludisme. 

Toutefois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reste prudente quant à la seule utilisation de l'artemisia qui ne garantirait pas une efficacité totale. 

Docteur Hermann Sorgho  de l'Institut de recherche en sciences de la santé de l'université de Ouagadougou, au Burkina Faso, estime que "d’un point de vue purement scientifique on a des preuves que l’artemisia a un rôle à jouer dans le contrôle du paludisme. Mais les recommandations en vigueur ne proposent pas de l'utiliser. Il y a encore un certain nombre d’inquiétudes à lever pour voir comment utiliser l’artemisia en combinaison avec d’autres médicaments ou une autre infusion mixte avec d’autres plantes qui ont une activité anti-paludique. A partir de ce moment, tout le monde sera rassuré."

De multiples vertus
Un point de vue que la Maison de l’artemisia ne partage pas. Cette association présente dans plusieurs pays d’Afrique fait depuis cinq ans la promotion de la plante. Antoine Djamah coordonne sa représentation du Togo. Il défend les multiples vertus de la plante: "On a l´artemisia annua qui contient  de l’artemisinine mais on a aussi de l’artemisia affa qui est la variété africaine de l’artemisia qui est utilisée depuis des centaines d’années en Afrique australe notamment, et qui ne contient presque pas d’artemisinine. Donc l’utilisation de la tisane n’est pas simplement l’utilisation de l’artemisinine pour lutter contre le paludisme, c’est seulement un des principes actifs.  Il y a une vingtaine d'autres molécules dans la plante qui guérissent  le paludisme."

Gabun - Untersuchung in Malaria Studie (Universität Tübingen/Christoph Jäckle)

Visite médicale dans le cadre d'une étude sur le paludisme, au Centre de Recherche médicale de Lambaréné, au Gabon

Malgré les efforts menés pour éradiquer cette maladie, l’Afrique demeure encore vulnérable puisque le paludisme continue de tuer des centaines de milliers de personnes chaque année sur le continent. 

Une campagne pilote de vaccinationdes enfants de moins de deux ans vient d'ailleurs d'etre lancée  dans trois pays africains : le Malawi, le Ghana et le Kenya.

La rédaction vous recommande

Liens

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !