Polémique sur la ″défense du mode de vie européen″ | International | DW | 13.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Polémique sur la "défense du mode de vie européen"

Un Commissaire en charge de la migration et la "protection du mode de vie européen" a provoqué de nombreuses critiques qui reprochent à la future présidente Ursula von der Leyen de faire le jeu de l'extrême droite.

Belgien EU Kommission Ursula von der Leyen (Reuters/Y. Herman)

Ursula von der Leyen a présenté son équipe le 10 septembre

C'est une polémique dont Ursula von der Leyen se serait bien passée avant le début de son mandat en novembre prochain. Celle apparue en Europe depuis que la future présidente de la Commission européenne, l'Allemande Ursula von der Leyen, a présenté son équipe de commissaires. L'incompréhension se concentre sur l'attribution au Grec Margaritis Schinas du portefeuille de la "défense du mode de vie européen". Un intitulé qui rappelle le ministère de la Patrie en Allemagne ou l'ancien ministère de l'Identité nationale en France.

L'eurodéputée allemande Ska Keller a évoqué un choix "effrayant" tandis que son homologue britannique Claude Moraes a dénoncé une formulation "insultante" pour les migrants. En effet, la migration sera aussi sous la compétence du commissaire grec Margaritis Schinas. Pire encore, Jean-Claude Juncker, le président sortant de la Commission européenne, qui est pourtant du même groupe politique qu'Ursula von der Leyen, a exprimé son désaccord vis-à-vis de l'intitulé "défense du mode de vie européen"

Vieille polémique en Allemagne

La polémique est d'autant plus dangereuse pour Ursula von der Leyen qu'elle rappelle celle née en Allemagne lors de la dénomination, voulue par la CSU bavaroise, du ministère de l'Intérieur qui s'appelle désormais ministère de l'Intérieur et de la Patrie - Heimat en allemand. 

Les habitués des compromis bruxellois voient dans ce choix une manière pour Ursula von der Leyen d'apaiser les pays d'Europe de l'est, comme la Hongrie ou la Pologne, qui ont une ligne très dure sur la migration. Mais selon Marie de Somer, du European policy center à Bruxelles, même si l'intitulé rappelle le langage de l'extrême droite, il faut rester prudent. "Ce qu'on voit dans la formulation, c'est l'illustration du genre de vocabulaire que l'extrême droite pourrait utiliser. Est-ce une manière de les apaiser ou bien est-ce plutôt une formulation qui n'avait pas été pensée au préalable ? Il est difficile de le dire actuellement", estime-t-elle.

Le Grec Margaritis Schinas a été nommé vice-président pour protéger notre mode de vie européen et chargé notamment du dossier des migrations,

Le Grec Margaritis Schinas a été nommé vice-président pour "protéger notre mode de vie européen" et chargé notamment du dossier des migrations,

Changement de nom ?

Amnesty international a critiqué l'intitulé du portefeuille du commissaire grec qui sera par ailleurs un des vice-présidents de la Commission. Pour l'instant, la future présidente de la Commission européenne n'a pas encore réagi à ces critiques. Une porte-parole de la commission européenne a indiqué qu'un changement de nom n'était pas à l'ordre du jour.  Mais il n'est pas sûr que cet intitulé survive à l'audition de Margaritis Schinas par le Parlement européen, dans un peu plus de deux semaines. Ursula von der Leyen elle elle invitée à la conférence des présidents de groupes politiques, le 19 septembre, pour s'expliquer.

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !