Poker menteur à Bruxelles | International | DW | 10.07.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Poker menteur à Bruxelles

Les eurodéputés ne voteront pas la semaine prochaine pour un second mandat de José Manuel Barroso. Le vote a été repoussé mais il n’existe aucun autre candidat et la reconduction de Barroso est assurée

Un second mandat pour Barroso? Le Parlement européen est sceptique

Un second mandat pour Barroso? Le Parlement européen est sceptique

C'est une des finesses de la vie politique bruxelloise : on fait semblant de se disputer mais les dés sont jetés. Car sauf coup de théâtre très improbable, José Manuel Barroso sera reconduit pour un second mandat à l’automne, peut-être même dès septembre. Donc sur le fond, le report de ce vote ne change rien, il ménage simplement la susceptibilité des eurodéputés qui n’aiment pas qu’on leur force la main et c’est bien ce qu’a essayé de faire la présidence suédoise de l’Union.

Faible président

En attendant, certains eurodéputés déplorent cette situation. Les Allemands sont d’ailleurs en général assez critiques. Les socialistes et les Verts notamment ne peuvent raisonnablement pas soutenir la candidature de Barroso qui est conservateur alors qu’il y a des élections législatives en septembre. L’Allemande Rebecca Harms est membre du Groupe des Verts au Parlement européen et elle se montre très critique sur l'action de José Manuel Barroso : « Le Groupe des Verts a lancé la campagne Stop à Barroso et son but était de se demander si celui-ci était la bonne ou la mauvaise personne pour ce poste. Nous restons convaincus qu’il était un faible président de la Commission. S’il était réélu, il ne pourra compter que sur une majorité fragile et il sera donc trop faible, encore une fois, pour affronter les défis qui attendent l’Union européenne comme le réchauffement climatique, la crise économique et financière. »

Daniel Cohn-Bendit, qui est co-président des Verts au Parlement, milite contre une reconduction de José Manuel Barroso. Il a ainsi présenté une liste de candidats qu’il juge meilleurs et parmi eux on trouve le Premier ministre français François Fillon ou bien le Belge Guy Verhofstadt. Mais tout cela demeure une belle mise en scène autour d’une élection dont l’issue ne fait plus aucun doute.

  • Date 10.07.2009
  • Auteur Jean-Michel Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/IlFd
  • Date 10.07.2009
  • Auteur Jean-Michel Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/IlFd
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !