″Pierre Nkurunziza est isolé″ (André Guichaoua) | Afrique | DW | 10.06.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

"Pierre Nkurunziza est isolé" (André Guichaoua)

Dans un communiqué, l’Union européenne a estimé que le retrait du président du Burundi Pierre Nkurunziza de la course à la présidentielle de 2020 pourrait "décrisper la situation" dans le pays.

Écouter l'audio 09:39

André Guichaoua, spécialiste de la région des Grands Lacs africains

Selon le porte-parole des services de Federica Mogherini, la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères, l'annonce "en ligne avec le principe d'alternance démocratique tel qu'énoncé dans les accords d'Arusha et la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, est de nature à décrisper la situation au Burundi". C’est pourquoi, ajoute-t-il, "des mesures nécessaires à la définition d'une solution pacifique et consensuelle au Burundi, en particulier l'ouverture de l'espace politique et public, sont également indispensables pour garantir la crédibilité des élections en 2020".

Pour rappel, le président burundais Pierre Nkurunziza a annoncé jeudi dernier qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat en 2020.Cette annonce surprenante a été faite à l'occasion de la cérémonie de promulgation de la nouvelle constitution qui s'est déroulée dans la commune de Bugendana, dans la province de Gitega (centre).

Comme d’autres analystes, André Guichaoua, spécialiste de la région des Grands Lacs africains, se dit surpris par cette déclaration. Cependant, le Professeur à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France) se montre prudent.

Cliquez sur l’image (en haut) pour écouter son analyse.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet