Pascal Affi N’Guessan : ″l’unité au sein du FPI est ma préoccupation″ | Afrique | DW | 07.11.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Pascal Affi N’Guessan : "l’unité au sein du FPI est ma préoccupation"

Le président statutaire du Front populaire ivoirien, le parti de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, a présenté ses excuses à celui-ci. Il justifie les raisons de son acte d’apaisement.

Écouter l'audio 12:42

"Je demeure le président du FPI" (Pascal Affi N’guessan)

En tournée en Europe, Pascal Affi N’Guessan, le  président  de la branche légale du Front populaire ivoirien, le parti de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, a officiellement présenté ses excuses à se militants, le 2 novembre dernier  à Paris. "Que ceux d’entre vous qui se sont sentis vexés par mes propos désobligeants tenus après la rencontre manquée entre Laurent Gbagbo et moi en mars dernier m’excusent", a déclaré l’ancien Premier ministre (27 octobre 2000 au 10 février  2003).

Le président du FPI avait alors qualifié le refus de Laurent Gbagbo de le recevoir  d’insultant.

Unité de l’opposition

Au micro de la DW, Pascal Affi N’Guessan s’est aussi prononcé aussi sur l’actualité politique et électorale de son pays.

Ainsi, il s’est dit favorable à l’unité de l’opposition dans la perspective de l’élection présidentielle d’octobre 2020, scrutin auquel il est candidat. "C’est une tradition, au premier tour, chacun peut se présenter. On soutiendra le candidat le mieux placé au second tour", affirme-t-il.

Simone Gbagbo

L’ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo et Laurent Gbagbo à Abidjan en février 2011.

L’ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo et Laurent Gbagbo à Abidjan en février 2011.

Pascal Affi N’Guessan dit avoir sollicité une rencontre avec l’ancienne Première dame, Simone Gbagbo. Sa demande est restée lettre morte. "Je n’ai aucun problème avec Simone Gbagbo. J’ai souhaité aller la saluer au lendemain de sa sortie de prison. Mais je n’ai toujours pas eu de réponse. Je constate seulement qu’elle a quelques difficultés relationnelles avec certains cadres historiques du FPI qui lui prêtent l'intention de se présenter à l’élection présidentielle d’octobre 2020", a ajouté pascal Affi N’Guessa.

Pour écouter l’intégralité de l’interview, veuillez cliquer sur la photo principale de l'article...

Audios et vidéos sur le sujet