″Pas d′amnistie pour les criminels de guerre en Centrafrique″ | Afrique | DW | 25.08.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

"Pas d'amnistie pour les criminels de guerre en Centrafrique"

Les organisations de défense des droits de l’Homme montent au créneau pour dire non à l’octroi d’une amnistie générale dans le cadre du dialogue politique en République centrafricaine.

Écouter l'audio 01:57

"Octroyer une amnistie aux bourreaux ce serait un affront pour les victimes" Pierre Brunisso (FIDH)

Selon Amnesty International, Human Rights Watch, la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme et l’Observatoire Centrafricain des Droits de l’Homme, une amnistie serait incompatible avec l’obligation pour le gouvernement de juger les responsables des graves crimes commis dans le pays depuis 2012.

En 2015, le Forum de Bangui, qui avait réuni plus de 800 représentants de la société civile, des organisations communautaires, des partis politiques et des groupes armés venus de tout le territoire, avait fait de la justice l’une de ses principales recommandations. Le forum a reconnu que le manque de justice en Centrafrique depuis 2003 a été une des causes principales des crises successives en Centrafrique.

 

Un dialogue politique entre l’Union africaine et les groupes armés est prévu lundi, le 27 août, avec pour objectif de parvenir à un accord politique pour mettre un terme aux violences qui persistent. Certains membres des groupes armés qui seront à la table des négociations sont toutefois suspectés d’avoir commis de nombreuses exactions contre les populations civiles telles que des meurtres, viols, des cas d’esclavage sexuel, de torture, de pillage, de persécutions et de destructions d’édifices religieux. Pour les défenseurs des droits de l’Homme le dialogue politique ne doit pas exclure que justice soit rendu aux vicitimes de ces violences. 

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter les précisions de Pierre Brunisso, il coordonne les activités de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme en Centrafrique. 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !