Pakistan: 2,5 millions de personnes touchées | International | DW | 02.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Pakistan: 2,5 millions de personnes touchées

Des dizaines de milliers d'habitants du nord-ouest du Pakistan sont toujours coupés du monde. Le dernier bilan des inondations fait état 1500 morts et 2,5 millions de sinistrés. Un bilan qui pourrait encore s'alourdir.

default

Plus de deux millions de personnes se sont retrouvées sans-abri

Dans l'ouest du Pakistan, les fortes précipitations liées à la mousson ont causé un cauchemar. Ponts et chaussées détruits, sur les principaux axes routiers l'eau atteint un mètre de haut par endroits. Les liaisons téléphoniques sont coupées et plusieurs villes sont sans électricité. Selon le CICR, deux millions et demi de personnes sont affectées. Comme ce jeune homme qui a tout perdu :

« Ma maison a été détruite par les inondations. Mes voisins ont aussi perdu leurs habitations et certains parmi eux sont morts. Il y a encore des gens sous les décombres. Mais nous n'avons encore reçu aucune aide de la part du gouvernement ni de l'armée. »

Überschwemmung in Pakistan

De nombreux habitants restent coincés sous des décombres

Plusieurs manifestants ont dénoncé l'inertie des autorités. Mais l'armée pakistanaise affirme avoir mobilisé trente mille soldats et des avions de secours. Ce contingent ajouté aux unités déjà sur place devrait assurer la distribution des aides selon les déclarations du Général Athar Abbas, un des responsables des opérations de secours :

« Nos forces sur place sont instruites pour construire des camps en vue d'accueillir les sinistrés et distribuer les rations alimentaires. »

A côté de ces mesures quasi insignifiantes l'aide étrangère est indispensable. Les Etats-unis ont annoncé une aide de dix millions de dollars, la Chine elle-même frappée par des intempéries promet 1,5 million de dollars, l'Union européenne a débloqué 30 millions d'euros. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est également engagé à contribuer jusqu'à dix millions de dollars. Mais malgré cette mobilisation, l'accès aux sinistrés reste un sérieux défi selon l'Onu.

Pakistan Flüchtlinge aus dem Swat Tal

Près de 500 morts dans le seul disctrict de Swat

A Peshawar, capitale de la province du nord-ouest, des centaines de sinistrés ont rejoint des abris de fortune. Même situation à Muzaffarabad, chef-lieu du Cachemire pakistanais. En raison du manque d'eau potable, les autorités sanitaires mettent en garde contre le risque d'épidémie de choléra. Cent mille personnes, dont des enfants, seraient déjà touchées par le choléra et des maladies gastriques. C'est le district de Swat, région la plus endeuillée, qui attire les inquiétudes. Swat qui était déjà, il y a un an, le théâtre d'une vaste offensive de l'armée pakistanaise contre les talibans. Selon les prévisions météorologiques, la situation pourrait empirer dans les prochaines semaines.

Auteur: Jürgen Webermann / Fréjus Quenum
Edition: Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !