OTAN : Paris se retire de l′opération ″Sea Guardian″ | International | DW | 02.07.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

OTAN : Paris se retire de l'opération "Sea Guardian"

La France accuse la Turquie d'avoir visé une de ses frégates lors d'un contrôle de navires soupçonnés de violer l'embargo sur les armes à destination de la Libye.

Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan, lors d'un sommet en octobre 2018.

Les relations entre Paris et Ankara sont tendues, notamment sur le dossier de la crise libyenne.

La France accuse la Turquie d'avoir visé une de ses frégates lors d'un contrôle de navires soupçonnés de violer l'embargo sur les armes à destination de la Libye. Conséquence de cet incident: Paris  s'est retiré temporairement mercredi (02.07.20) de l'opération de sécurité maritime de l'OTAN en Méditerranée Sea Guardian. La France espère obtenir un soutien plus franc de l'alliance dans ses frictions avec la Turquie qui se multiplient dangereusement, alors que les deux pays appartiennent à l’OTAN.

Lire aussi → Un rapport de l’ONU pointe encore du doigt l’implication étrangère en Libye

A en croire le chercheur Emmanuel Dupuy, la décision française, bien qu’elle révèle un malaise au sein de l’Alliance, ne saurait remettre en cause les fondamentaux de l’OTAN.

"L’Otan est peut-être fragilisé par cet événement, et par cet incident ayant opposé la marine française à la marine turque, mais c’est un épiphénomène par rapport à la grande vitalité de l’Otan dans le cadre des opérations qu’elle mène au dehors", a indiqué M. Dupuy, président de l'Institut prospective et sécurité en Europe et spécialiste des relations internationales.

Cliquez sur la photo ci-dessous pour plus de détails. 

Écouter l'audio 02:03

Ecoutez l'analyse d'Emmanuel Dupuy


 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !