Obama veut réduire le stock d′armes nucléaires | International | DW | 02.03.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Obama veut réduire le stock d'armes nucléaires

Un an après son célèbre discours de Prague, où il avait prôné un monde sans armes atomiques, Barack Obama veut montrer l'exemple, du moins en apparence

default

C'est le " New York Times" qui a révélé l'information dimanche soir. Selon le journal, Barack Obama souhaite réduire de "plusieurs milliers" le nombre de tête nucléaires que possèdent les Etats-Unis. Ce n'est pas rien quand on sait que l'arsenal américain en compte actuellement 2.200 - et encore ce ne sont que les armes dites opérationnelles - ainsi que 500 missiles nucléaires à courte portée, basés notamment en Europe. Des armes avec lesquelles les Etats-Unis sont en mesure d'atteindre n'importe quelle cible dans le monde.

Tschechische Republik Obama Prager Burg Rede

Le 5 avril 2009 à Prague, Barack Obama prône "un monde sans armes atomiques".

Depuis qu'il est entré en fonction, le président américain s'est fixé comme priorité de réduire son arsenal nucléaire. Contrairement à son prédécesseur George W. Bush, Barack Obama souhaite mettre l'accent sur le développement des armes conventionnelles. Celles-ci sont également de très forte puissance mais ne sont pas nucléaires. Joe Biden, vice-président des Etats-Unis.

"Avec de nouvelles armes offensives et avec un nouveau bouclier antimissile, les Etats-Unis restent - même avec un arsenal nucléaire réduit - à même de se défendre"

Barack Obama se réserve en effet le droit d'utiliser la bombe atomique en cas de menace terroriste, y compris contre des pays qui ne la possèdent pas. Autre paradoxe: le prix Nobel de la paix a demandé au Congrès américain sept milliards de dollars supplémentaires pour moderniser l'arsenal nucléaire. Jay Coghlan, expert militaire, explique à quoi est destiné cet argent.

Symbolbild Abrüstung

Missile Pershing II dans une base militaire américaine en Allemagne.

"Cette somme va être utilisée pour la production de plutonium militaire à Los Alamos au Nouveau Mexique et pour des installations d'enrichissement d'uranium dans le Tennessee"

La réduction dite spectaculaire des stocks d'armes nucléaires devrait donc d'abord concerner les engins en fin de vie. Le prochain rendez-vous important sur la question aura lieu les 12 et 13 avril à Washington: Barack Obama a invité plus de 40 pays à un sommet sur la sécurité et la non-prolifération.

Auteur: Konstanze von Kotze (R.S) / Edition: Anne Le Touzé

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !