Nouvelle Zélande: au moins 75 morts à Christchurch | International | DW | 23.02.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Nouvelle Zélande: au moins 75 morts à Christchurch

75 morts et 400 disparus, un bilan humain qui pourrait encore s'alourdir, selon le Premier ministre John Key, qui a annoncé l'instauration de l'état d'urgence sur toute l'étendue du territoire national

default

Un bâtiment historique à Christchurch détruit par le séisme

Quant au bilan matériel de cette catastrophe naturelle, il est aussi très lourd.

Dans les décombres de Christchurch les secouristes se livrent une dramatique course contre la montre pour retrouver les 300 disparus. Au fil des heures, l’espoir de retrouver des survivants s’amenuise. L’Australie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Japon, Singapour et Taiwan ont envoyé des équipes de secours dans la ville en grande partie dévastée par le plus grave séisme qui ait frappé la Nouvelle Zélande depuis 1931. Une grande partie des 340.000 habitants de la seconde ville du pays sont sans abri, ils sont sous le choc. Un survivant du séisme:

"Tout s’est effondré, on était coincé. Les portes étaient fermées. On a cassé la fenêtre et glissé sur un toit plus bas et de là nous avons pu sauter dans la benne d’un camion qui passait..."

Les deux à trois premiers jours après un tremblement de terre sont décisifs pour retrouver des survivants. Au cours des dernières heures, plusieurs personnes ont encore été retrouvées, certaines ont dû être amputées pour être dégagées des décombres.

Christchurch in Neuseeland

Façades anciennes sur la place de la Cathédrale, avant le séisme

John Carter, ministre de la Protection civile:

" Les secouristes continuent de chercher dans tous les bâtiments un par un et sous les décombres et ils continueront après que tous aient été évacués ..."

Le Premier ministre John Key a tenu à redonner du courage aux habitants de Christchurch et assuré que la ville serait reconstruite. Le coût des dégats du séisme pourrait atteindre 12 milliards de dollars, selon AIR Worldwide, une société d'évaluation des dommages financiers pour les assureurs après une catastrophe.

En Nouvelle-Zélande, les séismes sont relativement fréquents. L’Etat insulaire se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique à la jointure de plusieurs plaques continentales, une région secouée chaque année par des centaines de séismes de différentes amplitudes.

Flash-Galerie Erdbeben in Neuseeland Christchurch

Un couple devant les ruines de leur maison

Le séisme de mardi a également détaché 30 millions de tonnes de glace du plus grand glacier du pays, le glacier Tasman à 200 km à l'ouest de Christchurch, dans l'île sud de la Nouvelle-Zélande. Plusieurs pans du glacier sont tombés dans le lac du même nom juste après le tremblement de terre, soulevant des vagues de 3,5 mètres de haut. Désormais des icebergs recouvrent un quart de la superficie du lac, qui mesure cinq km sur deux.

Auteur: Philippe Pognan
Editeur: Marie-Ange Pioerron  

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !