Nouveau report du procès de Victoire Ingabire | Afrique | DW | 20.06.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Nouveau report du procès de Victoire Ingabire

Le procès de l'opposante rwandaise devait s'ouvrir ce lundi mais a été reporté au 5 septembre. Victoire Ingabire est notamment accusée de complicité de terrorisme et risque la prison à perpétuité.

default

Victoire Ingabire le 16 mai 2010 devant son domicile de Kigali

Rendez vous en effet le 5 septembre prochain pour ce procès initialement prévu le 16 mai dernier et une première fois reporté au 20 juin. Sur les mobiles de ce nouveau report, les explications de Maître Gatera Gashabana l'un des avocats de Victoire Ingabire :

"Dans l'équipe de défense vous avez deux britanniques et le dossier qui nous a été remis est en langue nationale. Nous avons donc besoin de temps pour faire les traductions qui s'imposent. Nous pourrons être prêts en septembre."

La défense demande donc du temps pour traduire en anglais le dossier d'accusation rédigé en Kinyarwanda, la langue nationale du Rwanda . Et ce n'est qu'après que le procès pourrait s'ouvrir.

Präsident Paul Kagame Ruanda

Le président Paul Kagame. Pour son régime, il ne s'agit pas d'un procès politique

Officiellement, l'opposante rwandaise est notamment accusée : d'idéologie du génocide, de collaboration avec un groupe terroriste, de divisionnisme et de vouloir renverser le pouvoir par la force. Pour les FDU, les Forces démocratiques unifiées, un parti crée par madame Ingabire mais toujours pas reconnu par les autorités rwandaises, il s'agit d'un procès politique destiné à briser la carrière politique de l'opposante. Une accusation rejetée par les autorités rwandaises pour qui ce procès sera des plus transparents. Alain Moukouralinda est le porte-parole du parquet général :

"Pour nous le procès libre, transparent et équitable. si les preuves fournies par le parquet ne sont pas convaincantes, elle sera acquittée. Mais si les preuves sont convaincantes, elle sera condamnée.Il ne faut donc pas en faire un procès politique."

Quatre co-accusés ont décidé de plaider coupables et se disent même prêts à témoigner contre madame Ingabire. L'opposante Rwandaise risque la prison à perpétuité si elle est reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés. Auteur : Georges Ibrahim Tounkara
Edition : Marie-Ange Pioerron

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !