Nouveau massacre à Ogossagou au Mali | Afrique | DW | 14.02.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Nouveau massacre à Ogossagou au Mali

Pour Moussa Mara, l'absence de justice depuis l'attaque de 2019 avec environ 160 morts, est la cause de cette répétition de la violence. L'ancien Premier ministre malien accuse l'Etat de ne rien faire pour s'installer.

Écouter l'audio 02:07

"Il faut créer des dynamiques locales"- (Moussa Mara)

Le drame s'est produit dans la nuit de jeudi (13.02.2020) à vendredi. Le village d'Ogossagou, situé dans le centre du pays, a été endeuillé par la mort d'une vingtaine de civils selon un bilan provisoire. Informée, la mission de l'ONU au Mali a déployé une force spéciale en appui à l'armée malienne afin d'empêcher toute nouvelle attaque et évacuer les blessés.

Le même village d'Ogossagou avait déjà été la cible, en 2019, d'une attaque ayant fait 160 morts au sein de la communauté peule. Ce qui fait dire à l'ancien Premier ministre malien Moussa Mara que le manque de justice est la cause de ce cycle de violences.

"Quand vous avez eu un massacre en 2019, et que presqu'une année après vous n'avez pas de justice, pas de procès, pas d'inculpations et pas de sanctions, vous créez le lit à un phénomène de vengeance qui peut être destructrice", affirme le président du parti politique Yèlèma. Il encourage la prévention du problème à travers des mécanismes locaux de résolution des conflits.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter l'interview.

Audios et vidéos sur le sujet