Nigeria: 50 ans sur fond de violences | Afrique | DW | 01.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Nigeria: 50 ans sur fond de violences

Le Nigeria célèbre le cinquantenaire de son indépendance. 50 années mouvementées. Guerres civiles, régimes militaires, corruption ont rongé le pays. Un attentat a été commis vendredi en marge des festivités.

default

Une des voitures qui ont explosé vendredi à Abuja

Les secteurs de la Santé et de l'éducation sont par terre , le pays connait régulièrement des tensions inter-religieuses des plus sanglantes . La richesse pétrolière du Delta du Niger est plus une malédiction. À ce jour, le Nigeria connait de sérieux problèmes, liés à d'énormes conflits multiéthniques. *

Un billet de 50-nairas, une chanson officielle pour son cinquantenaire. Durant une semaine le géant de l'Afrique de l'ouest aux pieds d'argile fêtera l' anniversaire de son indépendance. Plus de 50 chefs d'Etat invités à un spectacle aux frais du contribuable Nigérian pour un coût de 17 milliards de nairas - l'équivalent de plus de 80 millions d'euros mobilisés pour la circonstance.

Frauen in Abuja Nigeria

Des habitantes d'Abuja

Harouna Yerima n'a pas envie de faire la fête. Il est en colère: Pour ce professeur de politique, cet agent aurait été plus utile ailleurs. Il enseigne dans un amphithéâtre délabré à l'Université de Maiduguri, une ville du nord-est du pays à majorité musulmane et pauvre

"En fait c'est une semaine de deuil. Car il n'y a rien à célébrer. On pourrait au plus lever son verre à la défaillance de l'Etat. Nous n'avons abouti à rien de ce que nous avons prévu. Si quelqu'un fait la fête, c'est parce qu'il fait partie certainement de la classe dirigeante, qui ne distribue que l'argent entre eux, pendant que la population souffre. Cette célébration n'a rien a voir avec les gens normaux de ce pays.“

Le Nigeria célèbre la date anniversaire de son indépendance à un moment où le pays est confronté à d'énormes problèmes qui ont pour nom : la grande pauvreté, la corruption généralisée, une lutte acharnée pour le contrôle des revenus du pétrole, la radicalisation des sectes islamiques, les violences entre chrétiens et musulmans dans ce pays le plus peuplé d'Afrique.

MC Lagos Maniok-Mühle

Artisanat à Lagos

Pour Klaus Pähler, Directeur de la Fondation Konrad-Adenaue à Abuja, 50 ans après l' indépendance, c'est un exploit que le Nigeria existe encore dans sa forme actuelle. Car dès les années soixante, la guerre du Biafra avait montré la fragilité de l'unité du pays. Cependant Klaus Pähler se montre méfiant quand il s'agit de pronostiquer l'avenir immédiat du Nigeria. Le pays en effet risque de vivre des événements comme un coup d'état militaire ou une sécession après l'élection présidentielle de 2011.

„Les différentes alternatives à l'unité sont toutes moins agréables que l'unité. Ce n'est pas une condition particulièrement fantastique, il faut le dire ouvertement. Mais toute autre chose serait beaucoup plus risquée et dangereuse. D'ailleurs, le Nigeria est l'un des principaux fournisseurs de pétrole aux États-Unis, et je pense que Washington n'a aucun intérêt à ce qu'il y ait des troubles au Delta dans Niger qui pourraient menacer la production de pétrole.“

Le Nigeria compte 36 Etats - liés, par les vicissitudes de l'histoire pour le meilleur ou pour le pire. Et personne ne sait si le prochain anniversaire important dans 50 ans, consacrera l'unité réelle du Nigeria en dépit des forces centrifuges dangereuses qui doivent être vaincues.

En marge des célébrations, deux voitures ont explosé à Abuja. Au moins huit personnes ont été tuées. Plus tôt dans la matinée, le principal groupe rebelle du Nigeria, le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), avait publié un communiqué dans lequel il affirmait avoir placé des bombes sur le site où devaient se dérouler les cérémonies.

Auteurs: Alexander Göbel/Bob Barry
Edition: Marie-Ange Pioerron

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !