Niger : les autorités durcissent les mesures de sécurité à Tillabéry | Afrique | DW | 21.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Niger : les autorités durcissent les mesures de sécurité à Tillabéry

Vu la recrudescence des attaques terroristes ces derniers temps dans la zone de Tillabéry (ouest), les motos sont interdites de circulation dans la région. Les autorités limitent aussi les quantités d'essence à vendre.

Écouter l'audio 02:02

"Ces dispositions fragilisent la population, pas les terroristes" (Issoufou Yahaya)

La population de la région de Tillabéry au Niger est en colère: les autorités nigériennes viennent d’adopter de nouvelles mesures sécuritaires. La circulation des motos est interdite de jour comme de nuit dans toute la région. Les autorités veulent ainsi enrayer les attaques djihadistes dans cette partie du pays, frontalière avec le Mali. C'est la région dans laquelle 174 soldats ont été tués en décembre et janvier.

En plus de l’interdiction de circuler à moto, les autorités limitent la quantité d'essence que chacun a le droit d'acheter quotidiennement. Un usager n'aura droit désormais qu'à 20 litres de carburant par jour dans les stations-service.

Mais ce durcissement des contrôles est inefficace dans la lutte contre le terrorisme nous explique Issoufou Yahaya. Il  est spécialiste des questions de défense et de sécurité au Niger.

 

Cliquez sur la photo ci-dessus pour l'écouter.

Audios et vidéos sur le sujet