Nelson Mandela, une icône pour la jeunesse africaine | Afrique | DW | 18.07.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Nelson Mandela, une icône pour la jeunesse africaine

L'année 2018 marque le centenaire de la naissance de Madiba. Un homme qui a marqué son temps par sa lutte pour les droits des Sud-africains noirs. Pour beaucoup de jeunes Africains, Mandela est une source d'inspiration.

Écouter l'audio 02:07

"Pour moi Nelson Mandela est un symbole de résistance", (Mlondolozi Ndlovu)

Pour la huitième année consécutive, on célèbre ce 18 juillet la journée Internationale Nelson Mandela. Une journée décrétée par l’UNESCO en novembre 2009 pour rendre hommage au militant anti-apartheid et premier président noir d’Afrique du Sud, Nelson Mandela, décédé en 2013.

Cette année, c'est  l’ancien président américain Barack Obama qui a prononcé, à Johannesburg, le discours annuel de la fondation Mandela, l'icône connue aussi sous le nom de Madiba. Barack Obama a salué la mémoire "d'un vrai géant de l'histoire." "La lumière de Madiba brille toujours avec beaucoup d'éclat", a-t-il assuré, défendant la vision du prix Nobel de la paix sud-africain. Les deux hommes partagent un destin en commun qui les a fait entrer dans l'Histoire; ils sont devenus les premiers présidents noirs de leur pays.

C'est tout jeune que Nelson Mandela rejoint l’African National Congress (Congrès National Africain) en 1944, quatre ans avant l'installation du régime de l'apartheid en 1948.

Il lance l'aile armée de l'ANC suite à une condamnation du parti en 1961, et en tant que commandant en chef il mène des attaques contre les institutions étatiques. Il est condamné à la prison à vie en 1964 et détenu sur l’ilot-bagne de Robben Island au large du Cap.

Un modèle pour la jeunesse

Pour Mlondolozi Ndlovu journaliste à Harare, Mandela était un homme pas comme les autres.

"Il était un homme de principes, il était fidèle à sa parole. Pour moi Nelson Mandela est un symbole de résistance. Un homme qui a combattu l'apartheid, un homme qui a combattu le colonialisme, un homme qui représentait les aspirations des Africains noirs en général et en Afrique du Sud en particulier."

Le 11 février 1990 après 27 ans de prison, sa libération a été saluée dans de nombreux pays. En 1993, il partage le prix Nobel de la Paix  avec Frederik de Klerk,  le dernier président du régime de l’apartheid.

Mandela devient le premier président démocratiquement élu de l’Afrique du Sud en 1994. Il sera au pouvoir jusqu’en 1999. Pamela Geutcheu est Camerounaise et co-fondatrice de l’association “Cœur d’enfance”, elle s'inspire des actions de Madiba.

"Son impartialité, sa recherche de l'égalité et de la  justice sont autant d'éléments fondamentaux qui guident ma vision du monde aujourd'hui. D’ailleurs l’existence de l'Association Cœur d’enfant dont je suis cofondatrice est ma manière de ne pas rester indifférente aux inégalités qui caractérisent notre société, et de lutter pour le respect des droits en particulier ceux des enfants." Pour Pamela Geutcheu, Nelson Mandela devrait être une "source d’inspiration" pour la communauté.

Le 5 décembre 2013 le militant anti-apartheid décède. Le monde pleure alors un grand leader. Nadège Tossavi du Benin. "Pour moi, Nelson Mandela est un leader pas comme les autres, qui doit servir de modèle pour la jeunesse africaine."

Cinq ans après sa mort, Madiba reste une icône, un héros en matière de défense des droits de l’homme. Mais beaucoup déplorent la gestion faite de son héritage. Empêtré dans des scandales de corruption, Jacob Zuma un des successeurs de Nelson Mandela devait par exemple quitter le pouvoir avant la fin de son mandat.

Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a également salué le combat pour l'égalité de Nelson Mandela. 

 

Audios et vidéos sur le sujet