Municipales en Tunisie, l′abstention comme un désaveu pour la classe politique | Afrique | DW | 07.05.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Municipales en Tunisie, l'abstention comme un désaveu pour la classe politique

En Tunisie, au lendemain des premières municipales libres organisées dans le pays, la forte abstention reste le fait le plus marquant du scrutin. Un électeur tunisien sur trois seulement s'est rendu aux urnes dimanche.

Écouter l'audio 02:04
Now live
02:04 min

"Il y a un désenchantement de la part de la jeunesse" Riadh Sidaoui (CARAPS)

Selon l'instance en charge des élections, le taux de participation à ce scrutin proportionnel à un tour, qui s'est déroulé sans incident majeur, n'a atteint que 33,7% au niveau national, et seulement 26% à Tunis, la capitale. Cette abstention massive sonne comme un désaveu cuisant pour la classe politique aux manettes depuis le Printemps arabe.


Pour certains analystes, cette abstention élevée s’explique par la faiblesse des partis politiques qui n’ont pas réellement de programme d'envergure. Mais il y a aussi une dimension socio-économique. C’est ce que nous explique Riadh Sidaoui, il dirige le centre Arabe de recherche et d’analyses politiques et sociales, CARAPS, basé à Genève. 

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter son analyse.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !