Mouammar Kadhafi enterré dans un lieu tenu secret | Afrique | DW | 25.10.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Mouammar Kadhafi enterré dans un lieu tenu secret

Après 42 ans de pouvoir et huit mois de guerre civile, l'ex-dictateur avait été capturé jeudi, après des semaines de violents combats, par les combattants rebelles à la sortie de Syrte.

default

Mouammar Kadhafi lors d'une parade militaire à Tripoli en 2009

Alors que le doute subsiste sur les conditions de la mort de Mouammar Kadhafi, le nouveau régime en place à Tripoli, a donc procédé tôt ce mardi à l'inhumation de l'ancien dirigeant. Une inhumation entourée du plus grand secret. Selon le CNT, le Conseil National de Transition, Mouammar Kadhafi a été inhumé quelque part dans le désert libyen. Dans le désert, mais certainement pas à proximité de Syrte sa ville natale, là où il a trouvé la mort jeudi dernier et où il souhaitait être enterré.

Les membres de sa tribu, les Kadhafas, avaient réclamé le corps pour l'enterrer dignement. Faute d'accord, les responsables du CNT ont choisi un endroit tenu secret, pour éviter que sa sépulture ne devienne un lieu de pèlerinage pour ses partisans.

L'enterrement de Mouammar Kadhafi aurait été précédé d'une cérémonie religieuse en présence de trois dignitaires religieux proches de l'ancien dirigeant. Outre Mouammar Kadhafi, les corps de son fils Moutassim et de l'ex-ministre de la Défense, Abou Bakr Younès Jaber, ont également été inhumés tôt ce matin.

Libyen Tripolis nach der Befreiung

Des Libyens saluent la chute de Kadhafi

La polémique se poursuit

Beaucoup d'interrogations et de doute subsistent sur les circonstances exactes de la mort de l'ancien dirigeant Libyen. Dans un premier temps, des responsables du CNT avaient estimé qu'il avait été tué d'une balle dans la tête lors d'un échange de tirs entre ses fidèles et les forces révolutionnaires. Une version vite abandonnée au vu d'images vidéos postées sur le net où Kadhafi apparaît bien vivant, aux mains de combattants rebelles. Des combattants qui selon certains témoignages, l'auraient exécuté après l'avoir lynché.

Une autopsie a été réalisée sur son cadavre, mais le médecin l'ayant effectuée attend toujours le feu vert des nouvelles autorités pour s'exprimer sur le sujet.

Le Haut-Commissariat de l'Onu aux droits de l'homme, des ONG de défense des droits de l'homme ainsi que la veuve de Mouammar Kadhafi, réfugiée elle, en Algérie ont demandé l'ouverture d'une enquête sur les circonstances du décès de l'ancien dirigeant libyen. Les Etats-Unis ont également demandé aux nouvelles autorités libyennes d'établir un récit détaillé sur les conditions de sa mort. Réponse du CNT, « Nous n'avons rien à cacher » dit Moustapha Abdeljalil, numéro un du Conseil national de transition. Moustapha Abdeljalil qui a annoncé lundi la mise en place d'une commission d'enquête sur les circonstances exactes de la mort de Mouammar Kadhafi.

Des questions que l'on se pose aujourd'hui : qui avait intérêt à tuer Kadhafi, à lui éviter un procès ? deux questions qui pourraient certainement aider à mieux comprendre pourquoi l'homme n'a pas survécu à sa capture.

Auteur : Georges Ibrahim Tounkara
Edition : Philippe Pognan

La rédaction vous recommande