Mondial 2022 (Q) : Côte d′Ivoire - Cameroun, un choc des titans | DW Sport | DW | 06.09.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Mondial 2022 (Q) : Côte d'Ivoire - Cameroun, un choc des titans

Côte d'Ivoire - Cameroun, Afrique du Sud - Ghana ou encore Bénin - RDC sont parmi les affiches les plus attendues de la journée. Le match Guinée - Maroc a quant à lui été reporté sine die.

Max Gradel (Côte d'Ivoire) inscrit son but contre le Cameroun en CAN 2015

Max Gradel (Côte d'Ivoire) inscrit son but contre le Cameroun en CAN 2015

La deuxième journée des éliminatoires au Mondial 2022 dans la Zone Afrique se poursuit ce lundi. La Guinée devait affronter aujourd'hui le Maroc mais cette rencontre a été annulée en raison du coup d'Etat  en cours en Guinée. Les joueurs marocains ont été évacués de Conakry dans la nuit de dimanche pour rejoindre Casablanca. La Fifa et la Caf ont décidé de reporté ultérieurement cette affiche : "Il s'agit d'assurer la sécurité et la sureté des joueurs et de protéger tous les officiels du match", annonce la Confédération africaine de football. Dans son communiqué, la Caf précise que la reprogrammation du match sera communiqué à une date non encore précise.  

Les affiches alléchantes de la 2e journée

Le choc de jour opposera la Côte d'Ivoire au Cameroun en présence de 10.000 spctateurs au stade d'Ebimpé à Abidjan. Après leur match nul lors de la premier journée au Mozambique 0-0, les Élephnats affrontent leur principal concurrents pour la qualification. Les Camerounais qui en revanche ont pu décrocher trois points lors de la première journée contre le Malawi (2-0).

Le Ghana en Afrique du Sud

Les Black stars du Ghana sont attendus ce lundi au FNB Stadium de Johannesbourg en Afrique du Sud. L'une des belles affiches de la journée. Le Ghana a en effet arraché une courte victoire face á l'Ethiopie lors de la 1ère journée (1-0), les Bafana Bafana ont pendant ce temps fait match nul 0-0 au Zimbabwe. A Cotonou, il y aura aussi l'affiche alléchante Bénin - RDC. A Madagascar, les Ecureils se sont imposés 1-0, et devraient enchainer pour garder la premiére place dans le groupe J. Mais en face , il va y a avoir la RDC. Tenus en échec par la Tanzanie, les Léopards sont condamnés à gagner pour garder la chance de qualification.

A lire aussi...Qualifications pour le Mondial 2022 : la RDC piétine

Le match entre le Brésil et l'Argentine annulé

Le choc entre ces deux géants du football sud-américain a été annulé après cinq minutes de jeu. L'agence sanitaire brésilienne  Anvisa évoque la violation des protocoles anti-covid pour les quatre joueurs argentins évoluant en Angleterre. Trois de ces quatre Argentins : Lo Celso, Martinez et Romero étaient déjá sur la pelouse malgré les risque de contamination selon l'Agence sanitaire au Brésil, ce qui a conduit à la suspension directe de la rencontre :


"Anvisa a fait ce qu'il fallait en raison du problème de coronavirus que nous avons dans le pays et auquel le monde est également confronté", pense un supporter brésilien qui rejette le tort aux joueurs qui n'ont pas signalé leur cas positif à la Covid. "Anvisa aurait dû interdire aux joueurs avant leur arrivée au stade", estime aussi un autre supporter de la sélection brésilienne.

Les éliminatoires au Mondial 2022 en Europe 

La 5e journée a débuté ce weekend, et onze matches ont eu lieu dimanche. Parmi les résultats qui ont marqué la journée : la Pologne a notamment écrasé Saint Marin sur sa propre pelouse (7-1), l'Allemagne a dominé à domicile l'Arménie (6-0).  Il n' y a pas eu de surprise aussi dans le match Angleterre - Andorre. Les Three Lions ont remporté la partie (4-0) a aussi dominé l'Andorre 4-0. L'Espagne s'est aussi imposée sur le même score face à la Géorgie (4-0), la Belgique a également dominé la République Tchèque (3-0). Samedi, la France a été tenue en échec face à l'Ukraine (1-1), la Finlande a dominé le Kazakhstan (1-0), l'Israël a humilié l'Autriche (5-2).

A lire également...Eliminatoires - Mondial 2022 : Ronaldo sauve le Portugal