Mission européenne à Moscou | International | DW | 08.09.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Mission européenne à Moscou

Malgré le plan de paix du 12 août entre la Russie et la Géorgie, les répercussions du conflit entre les deux pays continuent de préoccuper la communauté internationale.

default

Des chars russes quittant la Géorgie à la fin août. Les troupes russes n'ont pas encore toutes quitté le territoire géorgien après le conflit armé du mois dernier.

Il y a un mois jour pour jour, les troupes russes entraient en Géorgie pour répondre à l'offensive de Tbilissi dans la province séparatiste géorgienne d'Ossétie du sud. Si un plan de paix a été conclu le 12 août entre les deux pays, les répercussions de ce conflit entre la Russie et la Géorgie continuent de préoccuper la communauté internationale. Le président en exercice de l'Union Européenne, Nicolas Sarkozy, est en visite à Moscou, avant de se rendre ce soir à Tbilissi. Parallèlement la Cour Internationale de Justice, commence aujourd'hui à se pencher, à la demande de la Géorgie, sur les actions de la Russie dans les provinces séparatistes géorgiennes.


Eu Gipfel zu Russland in Belgien, Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy, président en exercice de l'Union Européenne

C'est une délégation de haut rang qui est venue négocier à Moscou. Le président français, dont le pays est actuellement à la tête de l'Union Européenne, est accompagné par le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso et par le Haut représentant pour la politique étrangère et la sécurité commune, Javier Solana. C'est au nom d'une « Europe unie et qui veut la paix » que Nicolas Sarkozy s'est adressé au président russe, Dmitri Medvedev. Appelant à un comportement responsable de chacun, il a estimé que le plan de paix du 12 août entre la Géorgie et la Russie était une base de départ et qu'il s'agissait de le respecter. L'objectif de la mission européenne est d'obtenir le retrait des dernières troupes russes du territoire géorgien, l'un des points essentiels de l'accord du 12 août que le Kremlin rechigne encore à appliquer.


Lors leur sommet extraordinaire du 1er septembre, consacré à la situation dans le Caucase, les dirigeants européens n'avaient pas décidé de sanctions contre la Russie, mais avaient prévenu que les négociations sur un accord de partenariat renforcé avec Moscou ne pourraient reprendre que lorsque l'accord de paix serait intégralement appliqué. Reste à savoir si l'Union Européenne durcira cette fois-ci le ton si la Russie refuse d'obtempérer. Après cette étape moscovite, les représentants européens se rendront ce soir à Tbilissi pour s'entretenir avec le président géorgien Mikhail Saakachvili et faire le point sur la situation.


Niederlande Den Haag Weltgerichtshof berät Streit zwischen Georgien und Russland

Audience à la Cour Internationale de Justice à La Haye

Parallèlement à ces rencontres, la Cour Internationale de Justice étudie depuis ce matin à La Haye une requête de la Géorgie. Le pays demande que l'on ordonne à la Russie de cesser le « nettoyage ethnique » contre la population d'origine géorgienne en Ossétie du Sud et en Abkhazie, et de permettre le retour des déplacés dans les deux régions séparatistes. L'audience commencée aujourd'hui doit durer trois jours. Il faudra ensuite attendre deux ou trois semaines pour que l'organe judiciaire des Nations Unies rendre une première décision.

  • Date 08.09.2008
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FDUD
  • Date 08.09.2008
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FDUD
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !