Migrants portés disparus en Algérie et le calvaire des petites filles indiennes | Droits et libertés | DW | 14.01.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Droits et libertés

Migrants portés disparus en Algérie et le calvaire des petites filles indiennes

L'Algérie affirme qu'il s'agit de terroristes présumés, le HCR s'inquiète du sort d'une centaine de ressortissants arabes disparus dans le Sahara. Et l'Inde qui manque cruellement de femmes à cause des avortements et meurtres de petites filles.

Écouter l'audio 12:29
Now live
12:29 min

Le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies réclame d’avoir accès aux migrants que les autorités algériennes ont amenés à la frontière avec le Niger. L'Algérie prétend qu'il s'agit de terroristes présumés. Une centaine de ressortissants arabes sont ainsi portés disparus depuis décembre 2018.

Et puis nous parlons aussi dans ce magazine des conséquences des discriminations envers les filles en Inde, où il manque 64 millions de femmes, à cause des avortements et des meurtres de bébés filles à la naissance.