Merkel : « Le modèle multiculturel a échoué » | Allemagne | DW | 17.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Merkel : « Le modèle multiculturel a échoué »

Devant les jeunes conservateurs, samedi, la chancelière Angela Merkel a constaté l'échec du modèle d'intégration multiculturel. Pour elle, les immigrés doivent accepter les valeurs et la langue allemandes.

default

Un discours inhabituel dans la bouche de la chancelière

Multiculturel, ou « Multikulti » en allemand. C'est le mot que l'on retiendra d'un discours de la chancelière Angela Merkel, samedi, devant les Jeunesses chrétiennes démocrates, à Potsdam. Angela Merkel a expliqué que, selon elle, le modèle multiculturel, dans lequel différentes cultures vivent côte à côte, avait « échoué, totalement échoué ».

Une déclaration qui vient ponctuer de longues semaines de débats sur l'intégration des immigrés. Devant les jeunes de son parti, la chancelière a exigé que les étrangers vivant en Allemagne acceptent les valeurs de la société allemande. Des mots qui surprennent alors qu'Angela Merkel est une habituée des discours modérés.

Der CSU Bundesvorsitzende und Ministerpräsident von Bayern Horst Seehofer

Horst Seehofer était également à Potsdam vendredi pour parler devant les jeunes conservateurs

Après la polémique Seehofer

La chancelière a visiblement cherché à envoyer un message à l'aile la plus conservatrice de son propre camp. En effet, elle a repris quasiment mot pour mot les propos tenus la veille par le patron de la CSU, Horst Seehofer. Ce même Seehofer qui avait créé la polémique la semaine passée en affirmant que l'Allemagne n'avait « plus besoin d'immigrants de pays aux cultures différentes, comme les Turcs et les Arabes ».

Néanmoins, Angela Merkel se distancie du ministre-président bavarois. Pour elle, il y a la place pour davantage d'immigration, car le pays a besoin de main d'œuvre. Il faut soutenir les immigrés, mais aussi être exigeant avec eux, notamment en ce qui concerne l'apprentissage de la langue.

« Cela veut dire que l'exigence d'intégration sera l'une de nos tâches principales pour les temps à venir. Mais dire que nous sommes un pays qui donne une chance aux gens, cela doit rester une caractéristique de l'Allemagne », a déclaré la chancelière.

Auteur : Sébastien Martineau

La rédaction vous recommande