Mercato : Dortmund passe à l′offensive | DW Sport | DW | 23.05.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Mercato : Dortmund passe à l'offensive

En signant Thorgan Hazard et Julian Brandt pour seulement 50,5 millions d'euros, le BvB a frappé un grand coup sur le marché des transferts.

La saison est tout juste terminée pour le vice-champion d'Allemagne que l'heure est déjà au mercato.

Hier, le BvB a frappé fort en annoncant la signature de deux des meilleurs joueurs du championnat pour seulement 50,5 millions d'euros : Thorgan Hazard, qui arrive en provenance du Borussia Mönchengladbach et Julian Brandt du Bayer Leverkusen.

Avant-hier, le Borussia avait déjà annoncé l'arrivée de Nico Schulz, le latéral gauche d'Hoffenheim.

L'idée pour Dortmund est évidemment de mettre la pression sur le Bayern Munich.

Le club bavarois s'est déjà activé sur le marché des défenseurs, puisque les champions du monde Benjamin Pavard et Lucas Hernandez rejoindront le club cet été, mais reste coincé en ce qui concerne le secteur offensif.

Selon les rumeurs, Leroy Sané, en difficulté à Manchester City, serait sur les tablettes du Rekordmeister.

Stuttgart pour le maintien

Deutschland | Fußball | Nico Willig, neuer Trainer bei VfB Stuttgart (picture-alliance/dpa/Pressefoto Rudel/R. Rudel)

Nico Willig, entraineur du VfB Stuttgart

Si la saison de Bundesliga a déjà livré son verdict en ce qui concerne le titre, dans le bas du classement une équipe se bat toujours pour le maintien : le VfB Stuttgart.

Le club de Mario Gomez affronte ce soir l'Union Berlin, 3ème de deuxième division, lors du barrage aller et il n'a pas le droit à l'erreur.

Devant les 60 000 spectateurs de sa Mercedes Benz Arena, le club cinq fois champion d'Allemagne doit frapper un grand coup et montrer qui est le patron, sous peine de finir une nouvelle fois en deuxième division.

Deux ans après être remonté dans l'élite, une nouvelle descente serait vécue comme un affront pour le grand club du sud-ouest du pays.

Pour Nico Willig, l'entraîneur du VfB, il est temps que ses joueurs prennent la mesure de la situation.

"Il en va de la survie du VfB dans l'élite. Il en va de la survie d'un grand club dans une région importante du pays. Un club qui a de nombreux employés, ainsi que 65 000 membres. C'est pourquoi j'attends de mes joueurs qu'ils livrent une grosse performance le jour J", a-t-il déclaré en conférence de presse.

Union Berlin pour une première

Fußball Christopher Trimmel (Getty Images/Bongarts/B. Streubel)

Christopher Trimmel, capitaine de l'Union Berlin

De leur côté, les joueurs de l'Union Berlin n'ont rien à perdre. Pour la première fois de son histoire, le deuxième club de la capitale allemande peut accéder à la première division.

Ce n'est donc pas un stade de 60 000 personnes qui va impressionner les joueurs de Urs Fischer.

"Nous avons joué dans de grands stades cette saison : à Hambourg, à Cologne, devant 50 000 spectateurs, mais aussi à Dortmund en Coupe, où il y avait plus de 75 000 personne", a fait remarquer l'entraîneur du club berlinois. 

"Et à chaque fois, nous avons pu compter sur le soutien de beaucoup de fans d'Union"

L'Union Berlin qui aura l'avantage de jouer le match retour dans son stade de l'est de la ville où ils n'ont perdu qu'une seule fois cette saison.

Mais une statistique importante joue en faveur de Stuttgart : depuis la réinstauration des barrages il y a 10 ans, seules deux équipes de deuxième division ont réussi à écarter celle de la première pour rejoindre l'élite.

La dernière ayant été le Fortuna Düsseldorf en 2012.