Mali : Le tourisme en berne / Carole Malembe, la caféicultrice modèle au Nord-Kivu | Afrique | DW | 31.10.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Mali : Le tourisme en berne / Carole Malembe, la caféicultrice modèle au Nord-Kivu

En 2006 un bulletin électronique du réseau de veille en tourisme positionnait déjà le Mali au 2ème rang des destinations en croissance, après la Chine et même devant le Brésil. Ce pur produit touristique, était prisé de partout dans le monde. Mais la rébellion Touareg et le terrorisme sont venus tout casser / Zoom sur une jeune cadre du Nord-Kivu devenue caféicultrice pour impacter les femmes.

Écouter l'audio 12:30

D'abord le Kenya, déterminé à repositionner son port sur le continent africain. Classé cinquième port le plus fréquenté d’Afrique après celui de Tanger Med au Maroc, Port-Saïd en Égypte, celui de Durban en Afrique du Sud, et de Lagos au Nigéria, le port de Mombasa qui vise donc le troisième rang africain a engagé de nombreuses réformes dans le but d’agrandir sa capacité. Et pour le faire, les autorités kényanes ont mobilisé, avec l'appui financier de la Banque européenne d’investissement et l’Agence française de développement, plus de 193 millions de dollars. La modernisation du port de Mombasa va permettre de densifier le trafic annuel de marchandises d’ici 2025, à 47 millions de tonnes contre 32 millions actuellement. Très intéressant!

 Intéressante nouvelle également pour la Côte d'Ivoire qui a  mobilisé, les 20 et 21 octobre 2019 "cinq milliards de dollars" US auprès d'investisseurs arabes à Dubaï pour son programme "Sublime Côte d'Ivoire"; c'est un projet lancé au mois de mai dernier et qui vise à développer le tourisme étranger. Pour aller mobiliser ces fonds à "la table ronde des bailleurs à Dubaï, le gouvernement ivoirien s'est appuyé sur la notoriété de l'ex-attaquant international Didier Drogba et du leader du célèbre groupe ivoirien Magic System, Salif Traoré, dit A'Salfo. La Côte d'Ivoire classée 3e pays d'Afrique en tourisme d'affaires, derrière le Nigeria et le Maroc, espère développer le tourisme de loisirs et doubler la valeur absolue du secteur d'ici à 2025. 

Le Sénégal quant à lui a procédé le 28 octobre au lancement des travaux d’un important projet dénommé (BRT) Bus Rapid Transport. Un projet de 300 milliards qui permettra de mettre en circulation d’ici 30 mois 144 bus articulés pour transporter quotidiennement 300 mille passagers avec une cadence de desserte jalonnée en 23 stations couvertes.
 

Reportage sur le tourisme au Mali : En 2006 un bulletin électronique du réseau de veille en tourisme positionnait déjà le Mali au 2ème rang des destinations en croissance, après la Chine et même devant le Brésil. Pur produit touristique, ce pays était prisé de partout dans le monde. Mais la rébellion Touareg et le terrorisme sont venus tout casser.
Avant la crise, quelque 200.000 touristes européens visitaient le Mali, comme c’était le cas en 2011, soit un an avant de le début de l’instabilité politique dans le pays. Aujourd'hui, le tourisme y est en berne. 
Si certains persistent à s’aventurer dans les régions du centre en proie au risque terroriste et aux conflits intercommunautaires, le nombre de touristes a en effet drastiquement chuté depuis 2012 et les acteurs du secteur sont durement touchés. 

 

A Butembo, dans la province du Nord-Kivu (Nord-Est de la République démocratique du Congo), vit et travaille Carole Malembe. Secrétaire administrative et financière de Rikolto, une organisation belge qui appuie les paysans congolais dans le riz et le café, cette ancienne animatrice de la radiotélévision nationale de 38 ans s'est lancée dans une nouvelle expérience, en vue, selon elle, d'impacter positivement la jeunesse et surtout les femmes de la région. Carole veut devenir une agricultrice paysanne, une productrice professionnelle de café. Et pour le faire, la jeune maman de 4 enfants compte sur ses nombreux atouts et s'inspire des outils de Rikolto son employeur...