Mécontente de son exclusion des JO, la Russie pourrait faire appel | DW Sport | DW | 10.12.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Mécontente de son exclusion des JO, la Russie pourrait faire appel

Hier à Lausanne, en Suisse, l'Agence mondiale antidopage (AMA) a rendu son verdict : la Russie est suspendue de toute compétition sportive à l'échelle mondiale, et ce pour les quatre années à suivre.

C'est Craig Reedie, le président sortant de l'AMA, qui l'a annoncé hier en conférence de presse :

"Les conséquences incluent le bannissement de la Russie pendant quatre ans des Jeux Olympiques, des Jeux Paralympiques et des championnats du monde organisés par les signataires du code de l'Agence Mondiale Antidopage. Durant cette période, la Russie ne pourra organiser aucun de ces événements."

Cette décision n'est pas vraiment une surprise. C'était même ce qui était attendu, après que le CRC (le Comité de Révision de la Conformité) avait recommandé à l'AMA de sanctionner durement la Russie pour avoir falsifié des données concernant des athlètes dans les fichiers qui avaient été remis à l'Agence Mondiale Antidopage en début d'année.

Schottland Craig Reedie (Getty Images/AFP/A. Buchanan)

Craig Reedie, le président sortant de l'AMA.

Une participation sous bannière neutre ?

Pas de JO, ni en 2020, ni en 2022, donc, pour la Russie. Pas de Coupe du monde au Qatar non plus : la Russie peut participer aux qualifications, mais pas à la phase finale. Si des joueurs russes veulent y participer, ce sera sous bannière neutre. Idem pour les athlètes russes qui souhaitent participer aux Jeux Olympiques : ce sera une bannière neutre ou rien.

En revanche, cette décision ne concerne pas les compétitions continentales. La Russie participera bien à l'Euro 2020 de football, par exemple, et Saint-Pétersbourg accueillera bien la finale de la Ligue des Champions en 2021.

Néanmoins, pas sûr que la Russie accepte ces décisions sans broncher. Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev espère que les instances concernées n'en resteront pas là.

"Les décisions se répètent et concernent souvent des athlètes qui ont déjà été punis. Cela nous ramène vers le thème de l'hystérie anti-russie, qui est en train de devenir une maladie chronique. Je pense que les organisations concernées - et j'entends par là les organisations russes - dont c'est l'aire d'expertise, doivent trouver un moyen de s'interposer et de faire appel de ce genre de décision."

Si appel il doit y avoir, l'affaire sera alors du ressort du Tribunal Arbitral du Sport, situé à Lausanne.

Fußball WM 2018 Russland - Kroatien (Reuters/K. Pfaffenbach)

La Russie participera à l'Euro 2020, mais pas au Mondial 2022.

Les Angolaises sauvent l'honneur

Un petit mot de handball féminin pour terminer, avec la suite de la 24ème édition des championnats du monde qui se disputent au Japon. Hier, les représentants africains jouaient leurs derniers matchs de classement. La fortune n'a pas souri aux Sénégalaises, qui se sont inclinées 22-18 face au Brésil, ni aux Congolaises, battues 29-27 par la Slovénie. Les Congolaises se classent 20èmes (sur 24 équipes), tandis que les Sénégalaises se classent 18èmes. Quant aux Angolaises, elles ont gagné 30-27 contre l'Argentine et finissent à la 15ème place.