L′opposition togolaise participera aux élections locales de juin | Afrique | DW | 14.05.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

L'opposition togolaise participera aux élections locales de juin

1.527 conseillers municipaux doivent être élus fin juin prochain et l'opposition a décidé de participer au scrutin, contrairement aux législatives récentes. Le fichier électoral sera révisé.

Écouter l'audio 01:51

"Nous allons nous lever, cette fois-ci, pour conquérir les collectivités territoriales" (Brigitte Adjamagbo- Johnson)

 

L’opposition togolaise est sûre de gagner les élections locales. Elle se base sur le succès relatif de son appel au boycott des dernières législativesdu 20 décembre 2018.

 

"Nous, les 90% qui sommes restés à la maison le 20 décembre 2018, nous disons que nous allons nous lever, cette fois-ci pour conquérir les collectivités territoriales. Deuxièmement, nous voulons  mener le combat en alliance, aller aux élections locales avec des listes communes comme les populations le demandent", a fait savoir Brigitte Adjamagbo- Johnson, coordinatrice de la coalition de l’opposition. 

A lire aussi Togo : "La lutte continue pour l’alternance en 2020"

L’opposition se lance dans la course tout en continuant à dénoncer le fichier électoral. 

Révision du fichier électoral

Pour l’Alliance nationale pour le changement de Jean Pierre Fabre, on ne peut pas utiliser la liste électorale des élections présidentielle et des législatives pour des élections locales.

Cette position est partagée par les partis membres de la coalition de l’opposition baptisée C14. Mais le gouvernement togolais cherche à rassurer, par la voix du ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara. 

"Le fichier actuel sera révisé pour répondre à leur demande non seulement pour permettre aux acteurs politiques, mais aussi à l’ensemble de nos concitoyens qui n’avaient pas pu se faire enrôler à l’occasion des élections législatives, de pouvoir le faire", a assuré Gilbert Bawara.  

La coalition de l’opposition demande aux Togolais qui ne l’ont pas déjà fait de s'inscrire impérativement dès l’ouverture de la période de révision des listes électorales.

"Si nous voulons gagner, nous avons besoin nécessairement de la mobilisation de la population qui va aller voter et pour défendre les résultats des urnes", a indiqué Aimé Gogué du parti Addi.

Les opérations de révision des listes électorales débutent à partir du jeudi du 16 mai pour trois jours.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !