L′opposition congolaise se cherche un candidat unique | Afrique | DW | 10.08.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'opposition congolaise se cherche un candidat unique

Les candidats à l’élection présidentielle du 23 décembre attendent la publication de la liste provisoire par la Céni. En attendant, l'opposition poursuit les discussions pour la désignation d’un candidat unique.

Écouter l'audio 05:54
Now live
05:54 min

Jean Omasombo Thsonda : "C’est Jean-Pierre Bemba qui pèserait le plus"

Les principales figures de l’opposition le savent : cette tâche s’avère très difficile, en raison des clivages idéologiques et politiques entre-elle.

Jeudi (09.08.18), à Kinshasa, les leaders des trois principales formations politiques de la RDC, Vital Kamerhe de l’UNC, Eve Bazaiba Masudi du MLC et Félix Tshisekedi de l’UDPS se sont réunis pour réfléchir à une stratégie commune visant à désigner un candidat unique de l’opposition à l'élection présidentielle.


Une démarche également soutenue par un autre opposant, Freddy Matungulu, le président du parti politique "Congo na biso", et candidat à ce scrutin pour le compte du regroupement dénommé Synergie électorale pour notre Congo (SYENCO).

"Si l'opposition s'accorde sur une personnalité qui incarne les valeurs que je défends, c'est à dire l'insistance sur la bonne gouvernance de la chose publique, mais également la capacité, l'expérience nécessaire à affronter avec succès les grands défis auxquels le pays est confronté, c'est tout à fait naturellement que je me rangerais derrière lui ou elle", promet l'ancien ministre des Finances et fonctionnaire du Fonds monétaire international, Freddy Matungulu.

L’oiseau rare

Beaucoup d’observateurs s’interrogent sur le profil de la personnalité qui pourrait fédérer toute l’opposition. "Des critères seront adoptés, et c’est en fonction de ces critères, que nous allons dégager celui ou celle qui va porter nos couleurs à cette élection présidentielle", a assuré, l’opposant Freddy Matungulu.

Écouter l'audio 04:10
Now live
04:10 min

Freddy Matungulu : "Je me rangerais derrière celui ou celle qui incarne les valeurs que je défends"

Difficile donc d’avancer un nom, car les discussions se poursuivent  pense Jean Omasombo Thsonda, professeur en sciences politiques. "Parmi les trois, c'est Bemba (NDLR, Jean-Pierre Bemba, le candidat investi par le MLC) qui pèserait le plus. Maintenant, les gens du pouvoir Kabila, qui continue quand même de garder un certain nombre de leviers dont la Céni avec Corneille Nangaa, dont la Cour constitutionnelle, s'ils voient que tous se réunissent très rapidement autour de Bemba, ils vont chercher à classer cette candidature en l'invalidant. Le type de rapprochement qu'ils ont fait, c'est bon. Mais il faut laisser un peu de temps", suggère Jean Omasombo Thsonda, professeur à l'Université libre de Bruxelles et à l’université de Kinshasa.

En attendant, la désignation du candidat unique de l’opposition, c’est le 24 août que seront publiées les listes provisoires des candidats à la présidentielle et à la députation nationale.

La gestion des contentieux des candidatures à la présidentielle et à la députation nationale aura lieu du 25 août au 4 septembre.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !