L′opposition congolaise appelle au boycott du référendum | Afrique | DW | 23.10.2015
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'opposition congolaise appelle au boycott du référendum

Au Congo Brazzaville, le gouvernement maintient le référendum constitutionnel de dimanche. L'opposition, elle, continue de s'opposer à ce scrutin. C'est pourquoi elle appelle les populations à rester chez elles.

Écouter l'audio 03:00
Now live
03:00 min

"Denis Sassou Ngesso s’apprête à commettre une imposture au Congo" (Guy-Brice Parfait Kolelas, opposant congolais)

Face à ce blocage, l'Eglise catholique aurait été sollicitée pour tenter une médiation entre les deux parties. Nos sources dans la capitale congolaise, Brazzaville, nous ont confiées que c'est le président Denis Sassou Ngesso en personne qui aurait contacté l'archevêque de Brazzaville, Mgr Anatole Milandou, pour qu'il entreprenne cette médiation entre les forces politiques de l'opposition et celles de la majorité. Mais cette mission de bon office a accouché d'une souris, parce que certains des leaders de l'opposition étaient assignés à résidence. C'est le cas de Guy-Brice Parfait Kolelas, qui était jusqu'en août dernier, ministre de la Fonction publique. Aujourd'hui, il est l'un des principaux pourfendeurs du référendum constitutionnel de dimanche.

Pour en savoir plus sur cette affaire, écouter les explications d'Eric Topona dans notre édition de 17 h TU.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet