L’ONU au secours de Beni entre Ebola et groupes armés | Afrique | DW | 08.11.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L’ONU au secours de Beni entre Ebola et groupes armés

Une délégation onusienne est Beni. L'occasion pour la société civile de demander le renforcement de la lutte contre les groupes armés qui empêchent l’accès à certaines zones aux humanitaires qui luttent contre Ebola.

Écouter l'audio 02:08
Now live
02:08 min

"Cette visite n'est pas la première" (Kizito Bin Hangi)

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, et le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, Jean-Pierre Lacroix sont à Béni.

La lutte contre l'épidémie d'Ebola, qui a fait 191 morts dans la région, est entravée par la présence du groupe rebelle ougandais ADF.

La délégation était très attendue par la population qui subit les attaques des ADF et celle-ci a donc profité de la visite de ces hauts responsables onusiens, pour faire entendre sa voix et demander la fin des massacres de civils dans la région.

La société civile réclame des actions

Pour Kizito Bin Hangi, le président de la société civile ville de Beni, cette visite n'est pas la première et dit attendre des actions.

De son côté,  Jean-Pierre Lacroix, le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des opérations de maintien de la paix, a tenu à se montrer rassurant, tant du point de vue de la lutte contre l'épidémie d'Ebola que de celle contre les groupes rebelles.

Les rebelles de l'ADF accentuent leurs attaques

La visite s'est déroulée alors que les rebelles Ougandais de l'ADF accentuent leurs attaques sur certaines agglomérations. Parallèlement, le nombre de nouveaux cas de contagion augmente chaque jour pour atteindre 273 cas confirmés.

Pour le directeur général de l'OMS, Tredos Adhamon, le travail des équipes médiales est entravé par les attaques des rebelles. Il a rappelé qu'une équipe des agents humanitaires a été kidnappée par un groupe de miliciens Maï-Maï, dans la commune de Beu mercredi à Beni.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !