L′obésité en Afrique : un problème de santé grandissant | Santé | DW | 15.10.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Santé

L'obésité en Afrique : un problème de santé grandissant

Par le passé, l’Afrique a toujours été présentée comme étant le continent de la famine. Mais ce n’est pas vraiment ça la réalité. Sur le continent, l’obésité devient un réel enjeu de santé publique.

Par le passé, l’Afrique a toujours été présenté comme étant le continent de la famine. Mais ce n’est pas vraiment ça la réalité. Sur le continent, l’obésité devient un réel enjeu de santé publique surtout concernant la classe moyenne dans les grandes mégalopoles africaines. C’est sur le continent africain que l’on trouve huit des vingt pays où le taux d’obésité chez les adultes est le plus élevé.

 

L’Organisation Mondiale de la Santé décrit le surpoids comme étant une accumulation de graisse de manière excessive ou anormale et qui présente des risques pour la santé. Porter ce poids excédentaire que ce soit au niveau de la taille, des bras ou encore des jambes, peut comporter des risques et induire des maladies comme le diabète, des maladies cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux. Cela peut également entrainer des cancers comme le cancer des seins, le cancer du côlon, le cancer des reines, des cancers ovariens ou tout autre type de cancer.

 

 

Le mythe africain du "gros ventre"

 

Dans de nombreuses familles africaines, avoir du "ventre" rime avec bonne santé mais cela est tout à fait faux ! Mis à part une tumeur de l’estomac ou toute autre maladie, avoir du "ventre" ou être en surpoids est un signe d’une mauvaise qualité de vie, une mauvaise nutrition et un manque d’exercices physiques. 

 

L’obésité ou le surpoids tuent bien plus de personne que la sous-alimentation. En Afrique, l’obésité et le surpoids donnent encore plus de travail au personnel soignant qui doit en plus s’occuper des maladies transmissibles.

 

L’obésité est l’une des causes majeures du diabète de type 2 qui est en nette augmentation dans de nombreux pays africains.

En 2018, le journal américain "The Lancet Journal on Diabetes & Endocrinology" a révélé que le diabète a augmenté de 129% en Afrique depuis les années 1980. Au-delà de cela, il faut savoir que le montant alloué à la lutte contre le diabète sera certainement de 60 milliards de dollars  soit 53 milliards d'euros d'ici 2030 en Afrique subsaharienne.

 

Le lien entre le diabète et l’obésité

 

Selon les scientifiques, avoir des excédents de graisse surtout au niveau de la taille pourrait avoir des effets néfastes à l’efficacité de l’insuline, cette hormone essentielle produite par le pancréas qui régule le niveau du sucre dans le corps en transformant le glucose en énergie.

 

Avoir du surpoids agit de manière négative sur l’organisme et augmente par la même occasion les possibilités de développer un diabète. Un groupe de scientifique a récemment tiré la sonnette d’alarme sur le fait que les supermarchés sont en partie responsables du fort taux d’obésité sur le continent. 

 

La classe moyenne en Afrique préfère consommer des plats prés cuits riches en sucre et en matière grasse au lieu de consommer des produits frais. Pour combattre l’obésité et le surpoids, il faut revenir aux bonnes recettes de grand-mère.  Cela revient à consommer plus de légumes, des fruits, des noix, etc.…

Au lieu de manger un burger accompagné de boissons gazeuses pleines de sucre, il vaut mieux consommer un bon plat composé de poisson, de légumes et des fruits.

 

Le rôle des États dans la lutte contre l’obésité

 

Il reste tout de même de l’espoir ! Une des manières efficaces de combattre l’obésité serait de mettre en place des politiques adéquates. En Afrique du Sud par exemple, dans le but de décourager les populations de consommer des boissons sucrées et riches en calories, le gouvernement a récemment voté une loi pour taxer les boissons sucrées. Cette mesure rencontre déjà un franc succès en réduisant la consommation de ces boissons et par la même occasion l’obésité. 

 

L’Organisation Mondiale de la santé (OMS)  souligne le fait que plus de deux milliards de personnes sont en surpoids dans le monde. Et 650 millions d’entre elles sont obèses.  L’OMS insiste sur le fait que les Etats et la communauté internationale réagissent rapidement et efficacement contre cette épidémie qui en nette croissance.

 

Si les Etats jouent leur rôle en régulant la consommation des produits sucrés et des aliments riche en graisse, et que les populations mangent plus sainement tout en s’accordant du temps pour faire des exercices physiques pendant 15 à 30 minutes par jours, alors tous les moyens seront mis en place pour réduire l’obésité et par la même occasion éliminer le diabète et les maladies cardiovasculaires sur le continent africain.