Livres, lecture et écrivains en Afrique | Arbre à palabre | DW | 22.06.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Livres, lecture et écrivains en Afrique

Le 15 juin dernier, la C.E.N.E littéraire a attribué le troisième prix littéraire, intitulé "Les Afriques",  à l’auteur jamaïcain Kei Miller pour son ouvrage "By the Rivers of Babylon". Montant du prix : 6000 francs suisses, soit 3 millions de francs CFA et une œuvre d’art du peintre sénégalo-suisse, Momar Seck.

Écouter l'audio 45:24

Le 15 juin dernier, la C.E.N.E littéraire a attribué le troisième prix littéraire, intitulé "Les Afriques", à l’auteur jamaïcain Kei Miller pour son ouvrage By the Rivers of Babylon. Montant du prix : 6000 francs suisse, soit 3 millions de francs CFA et une œuvre d’art du peintre sénégalo-suisse, Momar Seck. 

En marge de cette cérémonie,la CENE littéraire (Cercle des amis des écrivains noirs engagés) et Continent Premier Magazine ont organisé une conférence débat portant sur le thème : "L’écrivain africain face à ses lecteurs".  Le débat de l’Arbre à Palabre de cette semaine porte sur cette même problématique. Eric Topona reçoit à cet effet, trois invités :

Togo Theo Ananissoh (Sylvain Marchou)

Théo Ananissoh

-Théo Ananissoh,  un écrivain togolais. Il a publié six romans, dont trois chez Gallimard dans la collection Continents noirs.

Théo Ananissoh a aussi écrit des essais et des nouvelles, notamment une écrite à l'occasion d'une résidence d'écriture en Tunisie, 1 moins un, qui est parue dans un ouvrage collectif, publié en 2009 par les éditions Elyzad, à Tunis (Tunisie).

Boubacar Boris Diop, senegalesischer Schriftsteller und Intellektueller (facebook/boubacarborisdiop)

Boubacar Boris Diop

-Boubacar Boris Diop, écrivain et intellectuel sénégalais. En 2000 il a reçu le Grand prix littéraire d'Afrique noire pour l'ensemble de son œuvre. Il collabore aussi avec de nombreux titres de presse étrangers.

Romancier, essayiste, dramaturge, et scénariste, il a été le directeur du Matin de Dakar. Avec dix autres écrivains africains, il a participé, au projet d’écriture sur le génocide au rwanda : Rwanda : écrire par devoir de mémoire.

-Flore-Agnès Nda Zoa, est la présidente de l’Association la C.E.N.E. Elle est également avocate au barreau a intégré l'Ordre des Avocats Genevois et de la Fédération Suisse depuis 2006.

Saine émulation

Pour l'édition 2018, les cinq romans choisis par le Comité de lecture seront soumis au jury susmentionné. Ils seront issus de la liste présélectionnée suivante:

- Le miraculé de Saint-Pierre, Gaston Paul Effa (Editions Gallimard) - Cameroun
- L'enfant n'est pas mort, Nimrod (Editions Bruno Doucey) - Tchad
- No home, Yaa Gyasi (Editions Calmann Levy) - Ghana / USA
- Chaîne, Saïdou Bokoum (Editions Le Nouvel Attila) - Guinée
 - En compagnie des hommes, Véronique Tadjo (Editions Don Quichotte) - Côte d'Ivoire
- Les enfants du Brésil, Kangni Alem (Editions Graines de Pensées et FratMat Editions) - Togo
- Ô dieux, Philippe Pango (Les classiques ivoiriens) - Côte d'Ivoire
- Le temps des cruautés, G. Victor (Editions Philippe Rey) - Haïti
- Silence du choeur, Mbougar Sarr (Editions Présence Africaine) - Sénégal
- La maison au bout des voyages, Yvonne Adhiambo Owuor (Editions Actes Sud) - Kenya
- Pour toi, je porterai le voile, Marie-Julie Nguétsé (Editions L'Ebène) - Cameroun
- Oui Camarade! Manuel Rui (Editions Le Belvèdere) - Angola
- By the river of Babylon, Kei Miller (Editions Zulma) – Jamaïque
- Sans capote ni kalachnikov, Blaise Ndala (Editions Mémoire d'Encrier) - RDC / Canada.

Pour écouter le débat, cliquez sur la grande photo ci-dessus.