L′institut Goethe a 60 ans | Culture | DW | 14.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

L'institut Goethe a 60 ans

Créé en 1951, l'institut Goethe est aujourd'hui présent dans une centaine de pays à travers le monde. L'objectif est toujours de promouvoir l'apprentissage de la langue allemande mais pas seulement

default

L'institut Goethe de Lomé au Togo

Le plus jeune institut vient d'ouvrir ses portes : c'était le 14 juin 2011, à Chypre, en plein dans la zone démilitarisée, à la frontière entre le nord et le sud de l'île. Tout un symbole que ce 150ème établissement inauguré pour le 60ème anniversaire de l'institut Goethe. Un symbole et un exemple parmi tant d'autres qui illustre l'évolution des objectifs de l'institut Goethe au fil des années. Au-delà des cours de langues, les employés tentent de créer un terrain d'entente dans les situations conflictuelles et ce grâce à la culture. En gros, il s'agit de trouver d'autres chemins de réconciliation là où la politique échoue.

Ägypten Kairo Buchmesse Goethe Institut

Foire aux livres organisé par l'institut Goethe au Caire

Créer un espace de dialogue

Les récents développements dans le monde arabe montrent également à quel point le travail culturel de l'institut Goethe se perpétue sur le plan politique. Les Allemands s'investissent tout particulièrement dans la région en ce moment. L'Institut du Caire a ainsi créé le "Lounge Tahrir", une sorte de salon de rencontre et de discussions autour des boulversements politiques actuels. Klaus-Dieter Lehmann, est depuis trois ans à la tête du réseau des instituts Goethe :

"Nous avons aussi demandé à des collaborateurs de l'autorité qui gère les archives de la police secrète de l'ex-Allemagne de l'Est de venir au Caire. Ils peuvent venir en aide aux Egyptiens en leur montrant par exemple comment l'Allemagne a traité ses dossiers secrets. Nous nous intéressons donc à des domaines qui ont à la fois trait au monde artistique, au monde culturel mais aussi au monde socio-politique."

Goethe Institut Togo

Un institut qui se veut indépendant

A l'époque où l'institut Goethe a été fondé, il y a 60 ans, il n'était pourtant pas question de mener des actions de ce genre. Après la Seconde Guerre mondiale et les crimes nazis, l'Allemagne avait perdu tout son crédit à l'étranger. En 1951, la République fédérale d'Allemagne vient tout juste de fêter ces deux ans. En un mot, l'objectif est avant tout de redorer discrètement le blason du pays. Cela passe d'abord par la formation de professeurs d'allemand en Allemagne puis à l'étranger et par la volonté de rester une association indépendante qui agit sous sa propre responsabilité. Klaus-Dieter Lehmann :

"Nous ne sommes pas une entreprise d'Etat - ce principe a été fixé dans les années 50. Nous sommes une entité juridique dont les deux-tiers du budget sont accordés par le Parlement. Le tiers restant, nous le gagnons nous-même et le programme des activités est notre affaire. Cette ligne de conduite est prise très au sérieux dans le monde. Nous en tirons notre crédibilité."

02.2011 DW TV Goethe Institut Partner Logo

Echanger et être ouvert

Aux lendemains de sa création, l'institut Goethe mise essentiellement sur les grands noms de la culture allemande : Schiller, Bach ou Beethoven lui assurent une notoriété à l'étranger, en dépit du traumatisme de la Seconde Guerre mondiale. A partir du mouvement de mai 68 cependant, l'institut n'échappe pas à la politisation de la culture. A partir des années 70, Berlin considère d'ailleurs que la culture fait partie intégrante de sa politique étrangère. Plus encore : il ne s'agit plus seulement d'exporter la culture allemande vers l'étranger mais d'échanger et de dialoguer d'égal à égal. Une ligne de conduite toujours d'actualité. Après s'être développé en Europe de l'Est dans les années 90, les défis de l'institut Goethe se sont déplacés aujourd'hui en Asie du Sud-Est et en Chine et aussi en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne.

Auteur : Konstanze von Kotze
Edition : Sébastien Martineau

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !