L′impact nuisible de l′homme sur la biodiversité | Vu d′Allemagne | DW | 07.05.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

L'impact nuisible de l'homme sur la biodiversité

Dans la presse allemande : des commentaires sur la biodiversité après le rapport alarmant de l’ONU, présenté lundi, sur la disparition redoutée d'un million d'espèces animales et végétales à cause de l'activité humaine. 

Le rapport du groupe d’experts de l’ONU ne laisse aucun doute sur une extinction massive des espèces sur la Terre. Une extinction comparable à la mort de dinosaures, il y a environ 65 millions d'années, lance la Süddeutsche Zeitung. 
Citant les conclusions onusiennes, le journal de Munich explique qu’environ un million d'espèces végétales et animales dans le monde, sur un total de huit millions, sont menacées de disparition. 

Le responsable de ces dégâts n’est nul autre que l’homme parce qu’il revendique de plus en plus d’espaces pour lui-même au détriment des autres espèces, conclut la Süddeutsche Zeitung

"Depuis 1970, nous consommons plus que ce que la planète produit", résume de son côté la Darmstädter Echo. "Une situation qui est due à l’augmentation de la population", poursuit le journal. 

Mais en plus de la protection de la nature et de la création d'un habitat propice pour les animaux pour remédier à ce problème, les pays industrialisés, dont l’Allemagne, devraient aussi songer aux conséquences migratoires. 
Car selon le quotidien de Darmstadt, les pays du Nord devrait accueillir "ces personnes qui vont fuir des zones inhabitables dans les décennies à venir". 

La Frankfurter Rundschau note pour sa part que l’humanité est sur le point de provoquer la sixième extinction majeure de l’histoire, rappelant au passage que la dernière de ce type a été déclenchée par l’impact d’une météorite de la taille d’un kilomètre. 

"Cette fois, ce n’est pas la météorite qui en est la cause, mais l'homme. Ce qui est une vision tout aussi apocalyptique", juge le journal de Francfort. 

Face à cette situation, la Tageszeitung propose de repenser notre système dans la perspective de le changer car, écrit le quotidien de la capitale, il ne s’agit plus de protéger le climat mais de préserver la nature. 

Le journal de Berlin regrette par ailleurs le fait qu’aucune technologie ne soit utilisée pour aider les animaux, les plantes et leurs habitats, de sorte que la protection de la biodiversité n’alimente pas la croissance économique et ne soit pas une sorte de mode de vie. 

Car, ajoute la Taz, une grenouille ne se soucie pas de savoir si une voiture électrique traverse son habitat ou si c’est un moteur diesel.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !