Ligue des champions féminine : Lyon est imbattable | DW Sport | DW | 31.08.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Ligue des champions féminine : Lyon est imbattable

L'OL a remporté son septième titre en C1, le cinquième de suite. Les Lyonnaises ont battu en finale Wolfsburg 3-1.

Les joueuses de l'OL célèbrent leur titre

Les joueuses de l'OL célèbrent leur titre

Pour la septième fois de leur histoire, la cinquième consécutive, ce sont les joueuses de l'Olympique Lyonnais qui ont soulevé le trophée de la Ligue des champions.

Cette année, les Lyonnaises se sont imposés 3-1 face aux Allemandes du VfL Wolfsburg, et ce malgré l'absence de la lauréate du Ballon d'Or Ada Hegerberg, blessée.

Cette nouvelle victoire de l'OL a évidemment ravi son président Jean Michel Aulas qui a évoqué une victoire "légendaire".

Entre la demi-finale des garçons et la victoire finale des filles, le dirigeant lyonnais, d'ordinaire plutôt grincheux, a donc eu de quoi sourire en cette fin d'été, même s'il s'est tout de même plaint que ses joueuses ne fassent pas la une du journal de référence L'Équipe. Un signe pour lui du manque de valorisation du football féminin en France. 

 

Le Community Shield pour Arsenal.

Face à Liverpool, les Gunners ont remporté le traditionnel Community Shield. Les hommes de Miel Arteta se sont imposés à la suite d'une séance de tirs au but (5-4).

Pierre-Emerick Aubemeyang a inscrit le cinquième et dernier pénalty. L'attaquant avait déjà marqué dans le cours du jeu avant que le Japonais Takumi Minamino n'égalise pour les Reds.

Mikel Arteta, l'entraîneur d'Arsenal

Mikel Arteta, l'entraîneur d'Arsenal

Ce premier titre de la saison pour Arsenal est évidemment une bonne nouvelle pour Mikel Arteta, surtout compte-tenu du peu d'entraînement que ses joueurs ont eu pour le moment.

"Nous n'avons eu que trois sessions d'entrainement ensemble. Certains joueurs n'en ont eu qu'une seule, mais tout le monde a fait preuve de courage et d'ambition. Ils se battent toujours pour le club", a-t-il déclaré en conférence de presse d'après-match.

Aubameyang, parti pour rester ?

Mikel Arteta s'est aussi de nouveau prononcé sur l'avenir de Pierre-Emerick Aubameyang chez les Gunners.

L'attaquant gabonais, en fin de contrat en juin 2021, n'a toujours pas prolongé et les négociations sont toujours en cours.

Mais l'entraîneur espagnol se veut confiant sur l'avenir de son capitaine.

"En ce moment, je suis confiant, je suis heureux, je vois comment il se comporte tous les jours et combien il se donne à l'entraînement. C'est vraiment bon signe", a-t-il affirmé.

Pierre-Emerick Aubameyang qui a par ailleurs célébré son but ce week-end en faisant le signe "Wakanda Forever", tiré du film Black Panther, le premier film de super-héros afro-américain sorti en 2018.

Si le Gabonais a tenu a faire ce signe, c'est pour rendre hommage à l'acteur principal, Chadwick Boseman, décédé d'un cancer vendredi dernier alors qu'il n'avait que 43 ans.

Ligue 1 : Nice seul en tête en attendant le PSG

Pour leur premier match de la saison en raison de reports lors de la 1ère journée, Lyon et Marseille se sont respectivement imposés 4-1 face a Dijon et 3-2 face à Brest.

Saint-Etienne, qui disputait aussi son premier match de la saison, a battu le promu Lorient 2-0.

De son côté, Nice a pris la tête du classement puisque suite à sa victoire 2-0 contre Strasbourg, les Aiglons sont les seuls à comptabiliser six points. Tous les autres clubs qui s'étaient imposés la semaine dernière, comme Angers ou Nîmes, ont chuté ce week-end.

A noter que le Paris Saint-Germain n'a pas encore fait son entrée en lice. Les Parisiens entreront dans la danse jeudi 10 septembre prochain face à Lens.

Tennis : premières balles à l'US Open

Serena Williams

Serena Williams

Cette 137ème édition de l'US Open est évidemment bien différente des précédentes en raison de la pandémie de coronavirus qui sévit particulièrement fort aux Etats-Unis.

En raison du calendrier boulversé cette saison, l'US Open ne sera pas la dernière levée du Grand Chelem, mais seulement la deuxième. Il n'y aura évidemment pas de public dans les tribunes de Flushing Meadows. Un nombre limité de joueurs a été autorisé à venir, et les joueurs en questions seront testés très régulièrement.

Beaucoup de forfaits chez les hommes, Rafael Nadal et Roger Federer en tête. Novak Djokovic sera donc le grand favori du tournoi.

Chez les femmes, les absences de la numéro mondiale d'Ashleigh Barty, de Simona Halep et de la tenante du titre Bianca Andreescu pourraient aider Serena Williams.

La superstar américaine court toujours après un 24ème titre du Grand Chelem qui lui permettrait d'égaliser Margaret Court, l'actuelle détentrice du record de victoires en tournois majeurs chez les dames. Comme chaque année, elle croit en ses chances et est très motivée. 

 "Je suis fièrement bloquée à 23 titres, je ne vais pas m'en plaindre mais évidemment je ne suis jamais satisfaite, c'est l'histoire de ma carrière. J'ai pris un an et demi de congé pour avoir un bébé mais je suis revenue car je n'arrêterai jamais d'y croire avant de prendre ma retraite, c'est juste ma personnalité, c'est comme ça que je suis arrivée ici, donc oui je suis motivée", a-t-elle assurée.

NBA : les Raptors chutent face aux Celtics, Siakam bien bloqué

Champions en titre, les Raptors ont eu beaucoup de mal face à la très bonne défense des Celtics et se sont inclinés 112-94.

Comme le reste de son équipe, le Camerounais Pascal Siakam a souffert, et n'a pu faire mieux que 13 points, 3 rebonds et 2 passes décisives.

Heureusement pour les Raptors, ce n'était que le premier match de leur série face à Boston.

Dans les autres résultats, les Clippers de Los Angeles se sont imposés face aux Mavericks de Dallas 111-96 et se sont donc qualifiés pour le prochain tour.

Ils affronteront soit Denver soit Utah. Les deux équipes sont au coude à coude dans leur série 3-3.