L′idée d′une ″taxe mosquée″ fait débat en Allemagne | Vu d′Allemagne | DW | 27.12.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

L'idée d'une "taxe mosquée" fait débat en Allemagne

La presse allemande commente la proposition de musulmans libéraux d’imposer aux croyants une taxe pour financer les mosquées, ceci pour éviter les financements des lieux de culte par des pays étrangers.

La Süddeutsche Zeitung note d’emblée qu’il ne s’agit pas d’une égalité de traitement avec les chrétiens dont environ 9% des revenus sont imposés. C’est plutôt pour "contrer le financement des lieux de culte musulmans par des pays étrangers, comme la Turquie ou l’Arabie Saoudite". 

Même si  le journal de Munich salue l’objectif visé, il est en revanche sceptique quant au moyen utilisé. 
"La taxe sur les mosquées ne devrait pas être un outil de contrôle pour forcer la réforme au sein de l’Islam. Le cas échéant, la demande devrait venir des communautés musulmanes elles-mêmes", suggère le quotidien.  

La Frankfurter Rundschau estime de son côté qu’une éventuelle taxe sur les mosquées cache des problèmes fondamentaux, à savoir l’intégration des musulmans dans la société allemande.

"Si les musulmans sont déjà vus comme de simples jouets à la merci de la propagande extérieure, qui dit qu’une taxe pourra y changer quelque chose ?", s’interroge le journal. 

"Qu’ils soient chrétiens, musulmans ou juifs, plus les gens se sentent chez eux, plus ils pourront se protéger du paternalisme. C’est à cette tâche qu’il faudrait s’atteler", suggère la Frankfurter Rundschau.  

La Tageszeitung de son côté résume le débat en une caricature représentant un imam de forte corpulence assis à la même table qu’un habitant de la Bavière, région chrétienne du sud de l’Allemagne. Et ce dernier, tout sourire lui lance : "D’ici peu, il va falloir se serrer la ceinture".

Plus sérieusement, la Rheinische Post souligne pour sa part le danger intolérable de laisser les mosquées continuer d’être financées par des états qui poursuivent des intérêts contraires aux idéaux démocratiques. 

Effondrement des cours de la bourse 

La chute spectaculaire des cours de la bourse aux Etats-Unis ces derniers jours ont fait aussi partie des commentaires dans la presse allemande, avec notamment la déclaration de Trump recommandant aux Américains de profiter de ce plongeon boursier pour investir. 

Mais pour la Süddeutsche Zeitung, le différend commercial entre les États-Unis et la Chine contribue à affoler l’économie  mondiale. A ceci s’ajoute aussi l’inquiétude en raison du manque de financement des administrations fédérales faute d'un accord au Congrès. En bourse, les émotions peuvent provoquer des tremblements, ajoute le journal. Pour la Tageszeitung, Donald Trump ne réfléchit pas en tant que président mais plutôt comme un spéculateur qui confond l’économie nationale avec la bourse. 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !