Libye : l′Europe veut encore attendre | Afrique | DW | 11.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Libye : l'Europe veut encore attendre

La Libye était le thème principal d'un sommet de l'Union européenne vendredi, à Bruxelles. Il a été difficile pour les responsables européens d’adopter une position commune face à la violence du régime Kadhafi.

default

Un sommet extraordinaire, mais peu de résultats concrets

C'est la cacophonie qui a dominé ce sommet extraordinaire de l’Union européenne. Aucun accord n’a été trouvé, ni en ce qui concerne l’éventualité d’une zone d’interdiction aérienne au-dessus de la Libye - proposée par la France et le Royaume-Uni - ni sur la reconnaissance du Conseil national mis en place par les insurgés, comme l’a déjà fait Paris. A ce sujet, les Allemands sont les plus réticents. Berlin souhaite que l'Union européenne prenne en compte la position des pays voisins de la Libye et de la Ligue arabe avant toute décision.

« Vu la situation aujourd'hui, je ne vois pas d'engagement militaire envisageable », a déclaré la chancelière Angela Merkel au cours d'une conférence de presse à Bruxelles. Mais il y a « chaque jour une nouvelle situation », a-t-elle ajouté.

Toutefois, pour le président de l'UE, le Belge Herman Van Rompuy, les dirigeants européens estiment que l'opposition à Mouammar Kadhafi, au sein du Conseil national de transition, est un interlocuteur légitime.

Libyen Proteste gegen Gaddafi

De grandes manifestations ont eu lieu jeudi et vendredi à Benghazi, dans l'est du pays

Selon les dernières informations disponibles, les Européens ont décidé d'étudier toutes les options possibles pour protéger la population civile libyenne, à condition qu'il y ait une base juridique claire et un soutien dans la région.

Des combats dans l'Est

En Libye, les forces loyales au colonel Kadhafi ont poursuivi vendredi leurs attaques aériennes à l'est du terminal pétrolier de Ras Lanouf. Les insurgés, de leur côté, affirment que les mêmes forces pro-Kadhafi se sont retirées des quartiers d'habitation de Ras Lanouf à la suite d'intenses combats.

Malgré des revers répétés ces derniers jours face aux forces gouvernementales, les rebelles ne perdent pas l'espoir de triompher de l'homme qui gouverne le pays d''une main de fer depuis 1969.

Ecoutez le reportage de notre correspondant à Benghazi, Raphael Krafft.Auteur : Kossivi Tiassou
Edition : Georges Ibrahim Tounkara

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet